PORTAIL   |  VIDÉOS   |  FORUM   |  Logo JudgeHype TRACKER BOUTIQUE JUDGEHYPE TV TV offline offline
361 visiteurs en ligne  |   S'identifier  |   Créer un compte  |   Contact 
Diablo III Diablo II Diablo | World of Warcraft HearthStone Warcraft III Film Warcraft | Heroes of the Storm StarCraft II SCGhost
Titre

Rapport BlizzCon 2008 > Deux jours au BlizzCon

Deux jours à la BlizzCon 2008

Les 10 et 11 octobre derniers s'est tenue en Californie la 3ème BlizzCon, un salon exclusivement dédié à l'actualité et à l'avenir des titres de Blizzard. Organisé la première fois en 2005, le succès de cette édition 2008 est sans précédent. En effet, les 15.000 tickets se sont vendus en seulement 15 minutes au début de l'été... Preuve indéniable de l'incroyable popularité de la société auprès de ses fans.

Les raisons de cet engouement sont multiples et vont de la possibilité de jouer aux prochains jeux de Blizzard aux conférences passionnantes données par les développeurs. Mais il ne faut pas non plus oublier les boutiques remplies de produits exclusifs, les annonces inédites ou encore le plaisir de passer deux jours avec des gens qui, comme vous, prennent un immense plaisir à fouler les terres d'Azeroth, de Sanctuary ou celles du secteur Koprulu.


Alors, toujours aussi bien cette BlizzCon ?

Voici une question que l'on était en droit de se poser avant le salon. Après une BlizzCon exceptionnelle en août 2007 et le Worldwide Invitational de Paris en juin 2008, comment Blizzard allait-il pouvoir nous tenir en haleine pendant deux jours sans l'annonce d'un nouveau jeu ?

Il faut dire que même si certaines personnes espéraient l'annonce d'un Warcraft IV ou d'un World of StarCraft, il était tout de même peu probable que cela se produise. En effet, avec trois titres en cours de développement, il aurait été étonnant que Blizzard se lance dans une 4ème annonce, même si plusieurs projets sont en cours au sein de la société. La cérémonie d'ouverture, opérée par Mike Morhaime, a donc eu un petit goût de trop peu pour certains visiteurs.

Blizzard avait néanmoins réservé quelques surprises aux gens ayant fait le déplacement. Parmi celles-ci, on note la présence d'une démo jouable de Diablo III, mais également une annonce fracassante du côté de StarCraft II : une trilogie composée d'un jeu original et de deux extensions. A côté de cela, on trouve bien évidemment tout ce qui fait le charme d'une BlizzCon : de nombreux stands, des boutiques bourrées à craquer de produits dérivés, des conférences toujours très intéressantes dédiées à la conception des jeux, des activités ludiques, des séances de dédicaces des artistes de Blizzard et de diverses personnalités comme Richard A. Knaak, des espaces dédiés aux fan arts, des concours de danses/costumes/imitations et bien d'autres choses encore.

Parmi les nouveautés, on notera tout particulièrement un espace dédié aux anciens titres PC et consoles de Blizzard : Retro Arcade. Ce qui est génial, c'est qu'ils étaient tous jouables ! Nous avons droit à Lost Vikings, Lost Vikings 2, Rock'n'Roll Racing, Blackthorne, Warcraft, Warcraft II, Diablo et StarCraft. Et croyez-moi ou non, mais les visiteurs étaient très nombreux à venir essayer ces reliques et parfois découvrir des titres qu'ils n'ont pas connu mais qui ont fait la légende de Blizzard.

En me baladant dans le salon, j'ai été marqué par les files absolument gigantesques aux abords des différentes boutiques, et notamment celle de Jinx, société qui fabrique des vêtements World of Warcraft. Parmi les articles phares, il y avait la peluche Murloc. Celle-ci s'est vendue comme des petits pains et était sold out quelques heures après l'ouverture des portes... Et ce deux jours d'affilée. Attention hein, quand je dis que les files étaient longues, je ne rigole pas. Certaines personnes ont patienté pendant de nombreuses heures !

Si le stand de Jinx était encore relativement petit, il y en avait un autre qui était de son côté vraiment immense, celui d'Upper Deck. La société venait y présenter le jeu de cartes à collectionner, mais également promouvoir son nouveau jeu, le WoW Miniatures Game. Plusieurs tables étaient à la disposition des visiteurs et les animateurs proposaient de jouer des parties en leur apprenant les règles. On pouvait même acheter le jeu dans la boutique Upper Deck, alors que la sortie officielle de WoW Minis n'est pas prévue avant encore plusieurs jours. Des tournois JCC étaient également organisés ainsi que divers petits jeux sur les côtés. La BlizzCon était également l'occasion de découvrir en avant-première certains produits comme la statuette Onyxia, réellement superbe. Je sens que les fans vont se l'arracher.

Comme je l'ai déjà dit, de nombreux stands ont gagné en taille cette année. Histoire d'accueillir les quelques 7.000 personnes supplémentaires par rapport à l'année dernière, Blizzard avait prévu 50% d'espace en plus. Cela a ainsi permis de ne pas se retrouver les uns sur les autres et d'espacer les stands.

La BlizzCon, c'est aussi l'occasion de jouer et de voir les autres jouer. Les visiteurs pouvaient ainsi découvrir la démo de Diablo III, jouer en mutlijoueur à StarCraft II et arpenter les terres de Norfendre dans Wrath of the Lich King. Du côté de Diablo III, la file doit avoir tenu pendant deux jours non-stop. Cependant, je ne connais pas le nombre de machines qui étaient allouées à chaque titre, je ne peux donc pas dire au final quel est le titre qui a remporté le plus de succès. Une chose est néanmoins certaine : aucun ne s'est prit un bide ^^


Comme je l'ai déjà dit, les visiteurs pouvaient également regarder les autres jouer. Et là, je pense surtout aux tournois organisés par Blizzard, avec plusieurs dizaines de milliers de dollars de prix à chaque fois. Hélas, je n'ai absolument rien pu voir de tout cela. Etant seul pour couvrir la totalité du salon, j'ai dû faire des choix et je ne peux donc pas vous raconter grand chose à propos des tournois. Toutes mes excuses, j'essayerai de développer mes talents de dédoublement pour la prochaine fois.

Il faut dire qu'avec trois jeux en développement, il y avait énormément de choses à suivre. Une dizaines de conférences (aussi appellées "panels") étaient prévus chaque jour, avec deux qui se déroulaient en parallèle dans des salles différentes : le hall C, proprement gigantesque (il faut dire qu'il était prévu pour accueillir le concert de clôture), et la salle 204 à l'étage, un peu plus intime. Entre les panels, il fallait que je case les interviews de développeurs et les conférences de presse, sans compter que je souhaitais absolument mettre les mains sur Diablo III et visiter un maximum de stands.

Le premier jour du salon, j'ai tout simplement été débordé. En 2007, tout s'était parfaitement déroulé, même si c'était un peu tendu par moment. Mais cette fois-ci, ce fut juste un peu l'horreur le vendredi. Cela commença avec la première conférence dédiée à Diablo. Je m'installe tranquillement dans un siège, histoire de filmer l'un des quatre écrans géants dans le but de proposer la vidéo à mes chers visiteurs adorés. Manque de bol, l'écran devant lequel je me trouve ne diffuse pas la même chose que les trois autres. Celui-ci propose uniquement l'image des développeurs entrain de parler, et aucun slide/images/vidéos qui passent sur les trois autres écrans. Damned, ma vidéo ne vaudra rien ! En plus, le second écran est caché par un poteau, et je suis trop loin des deux autres pour lire correctement ce qui s'y trouve. Bref, c'est le boxon pour l'une des conférences à ne manquer sous aucun prétexte... Pourquoi ne pas mixer les images pour chaque écran, de manière à ce que chacun affiche les diapos, vidéos et développeurs les uns après les autres, comme à la BlizzCon 2007 et au WWI ? Je suis passé à côté de certaines infos intéressantes, et ce fût certainement le cas des personnes à côté de moi également.

Le reste de la journée se déroulera un peu de la même façon. Les conférences de presse, prévues entre les panels, sont parfois relativement longues et j'arrive vraiment tout juste pour me placer correctement pour filmer les conférences publiques. L'année dernière, cela ne posait aucun problème car certaines places étaient réservées à la presse. Cette année, c'est en théorie le cas, mais rien n'est vraiment délimité, de sorte que je ne trouverai jamais une bonne place. Et quand j'étais placé correctement, ce sont des dizaines de personnes qui passaient devant la caméra tout au long des conférences. Alors bon, je ne veux pas me la jouer avec mon badge de presse, mais du coup, j'ai eu moins de photos et vidéos à proposer sur les sites. A ce niveau-là, je dois dire que les BlizzCon précédentes, ainsi que le WWI de Paris, n'ont pas connu ce problème. Vu le timing très serré dont je disposais, cela m'aurait tout de même bien arrangé. Ajoutez à cela des problèmes avec ma caméra, et vous comprendrez pourquoi je ne suis pas en mesure, contrairement au BlizzCon 2007, de vous proposer les panels en téléchargement.

Ceci dit, le problème vient également du fait que je couvrais l'événement seul et que je souhaitais prendre un maximum d'infos sur les trois jeux présentés. Assister aux panels, prendre des photos, discuter avec les gens, poster des news, tout ça pour SC2, D3 et WotLK, c'est impossible seul, je l'ai bien compris au cours de la journée. J'ai donc modifié mon planning du lendemain en mettant certaines choses de côté (comme cette foutue caméra), et tout s'est bien mieux déroulé ^^

Le soir du premier jour, nous avons eu droit aux toujours très populaires concours de danses et de costumes. La soirée était présentée par le comédien Jay Mohr, déjà présent en 2007. Au tout début, j'ai eu l'impression que tout allait un peu trop vite, comme si le planning était très serré et qu'il devait se dépêcher. Mais cette impression s'est envolée au bout de quelques instants quand Jay Mohr a commencé à déconner. Il a réussi à mettre l'ambiance dans toute la salle, aidé il est vrai par des concours vraiment sympathiques à suivre. Certains costumes étaient réellement bluffants. Par contre, contrairement aux années précédentes, le vainqueur était connu dès qu'il est apparu sur scène pour la première fois. Il s'agissait d'une jeune fille en armure sur sa monture : la torture des cartes Loot du JCC World of Warcraft ! Un tonnerre d'applaudissements accompagna sa montée sur la scène. Là, les autres participants étaient foutus, ça ne faisait pus aucun doute !

Du côté des danses, c'est bien sûr toujours très amusant. Certains ont un déhanchement impressionnant tandis que les nanas ont souvent droit à plus d'applaudissements que les mecs, surtout si elles font la danse des femmes Elfes de Sang. Jay Mohr se rappelait d'ailleurs qu'une des filles de l'année précédente avait marqué l'assistance et probablement tous les mecs de la salle... Enfin soit, voici un concours très réussi et qui permet à tout le monde de rire et de s'amuser. Parmi les faits marquants, on notera la présence d'une grand-mère qui a probablement doublé la moyenne d'âge des participants à elle seule. Nul doute que vous devez pouvoir facilement trouver la vidéo du concours sur le net.

La remise des prix concernait bien entendu les costumes et les danses, mais nous avons également eu droit à la remise des prix pour les musiques et vidéos des fans. C'est un peu dommage, mais les présentateurs (Joeyray Hall, responsable des cinématiques chez Blizzard, accompagné d'une charmante demoiselle) ont torché cela en quelques minutes à peine. On ne voyait que 4-5 secondes des vidéos et idem en ce qui concerne la musique. Alors bon, on dira qu'on peut retrouver tout cela sur le net après la BlizzCon, mais je pense que les spectateurs sont un peu restés sur leur faim à ce niveau-là. Cette partie de la cérémonie était plus sympa au WWI, avec la remise des prix aux vainqueurs qui montaient sur scène et disaient un petit mot. Ici, en à peine dix minutes, ces concours-là étaient bouclés et Jay Mohr pouvait revenir sur scène.

A la fin de son speech, Jay Mohr a eu un petit mot sympa pour l'événement. Il a précisé que s'il était évidemment payé pour venir faire le clown sur scène, il certifiait que c'est pour lui un immense plaisir tant la salle est toujours réceptive et de bonne humeur. Il est vrai que c'est un public conquis qu'il a devant lui, et si l'année dernière il a dû prouver qu'il était à la hauteur, cette année il n'a pas déçu et tout le monde a passé une excellente soirée.

De mon côté, celle-ci s'est terminée devant un repas avec les fan sites présents à la BlizzCon, et ce dans l'enceinte même du salon. Le pied quoi ^^


BlizzCon 2008 : 2ème jour

Après 4 malheureuses heures de sommeil (ben oui, je n'avais pas encore trouvé le temps de poster des news ou d'envoyer des données à Sharas pour qu'il vous les propose lui-même - en dehors de la cérémonie d'ouverture que vous avez pu suivre en direct sur le portail), je me lève et me prépare à cette seconde journée. Comme je vous l'ai expliqué plus haut, mon but est de passer une journée un peu plus cool, de manière à pouvoir faire les choses que j'ai sélectionné de la meilleure façon possible.

L'un des mes objectifs est de jouer à Diablo III, un titre que j'attends depuis des années, tout comme bon nombre d'entre-vous. Impossible de passer à côté. Je prévois donc du temps afin de prendre un maximum de notes et vous proposer de bons rapports sur le site dédié. Je ne vais cependant pas m'étendre à ce sujet, il vous suffit de vous rendre sur le site Diablo III du réseau JH afin d'en savoir plus à ce sujet.

Aujourd'hui, j'ai deux interviews de prévues avec Didier Samwise (directeur artistique Blizzard) et Jay Wilson (Lead Designer sur Diablo III). Comme d'habitude, ils sont hyper cools et accueillants, surtout Samwise qui commence à me parler de Diablo III et me demande ce que je pense du jeu. La discussion sera d'ailleurs vraiment sympathique, Didier lâchant régulièrement une blague dans ses réponses. Jay Wilson est bien moins connu des joueurs, mais cela ne saurait tarder quand on est Lead Designer sur un titre aussi attendu que Diablo III.

Je sais que je le dis à chaque fois, mais les gars de Blizzard sont réellement sympas. Certes, le BlizzCon est pour eux une vitrine et ils ne peuvent pas se permettre d'envoyer les fans sur les roses, mais il y a toujours un petit truc qui fait qu'on sent que ce n'est pas du chiqué. Bon, je suis peut-être à côté de la plaque, mais je vais vous donner un petit exemple parmi d'autres.

Le vendredi matin, j'ai pu entrer 20 minutes avant l'ouverture officielle du salon grâce à mon badge de presse, et je me suis dépêché d'aller à la boutique afin de ramener quelques petits goodies (mais oui, vous aurez votre part voyons ^^). La boutique ouvrira bien à 10h00, mais cela me permettra de ne pas devoir faire la file. J'attends donc patiemment avec Patrick d'Azeroth.fr et lorsque vient mon tour, je me dirige vers l'une des caisses. Et là, qui je vois dans la file ? Jeffrey Kaplan, alias Tigole, qui n'est rien de moins que Lead Designer sur World of Warcraft. Le monsieur fait la queue avec sa compagne pour venir acheter quelques goodies ^^ Autant vous dire que j'étais un peu scotché, surtout quand il m'a tendu la main pour me dire bonjour. Pourtant, même si je l'ai déjà interviewé et que je l'ai croisé quelques fois, il n'y a pas de raison particulière pour qu'il me reconnaisse. Il fera de même le lendemain dans la Press Room, où on tapera une petite discussion sur la BlizzCon. Toujours aussi accessible et gentil, ce Jeff, on le sentirait limite timide dans son coin.

Je profite de ce petit passage sur les gars de Blizzard pour remercier l'équipe de Blizzard Europe qui a fait le déplacement avec nous. L'équipe communautaire a été aux petits soins et franchement, c'était parfait. Les éternels râleurs diront que c'est leur job, mais je pense sincèrement qu'ils aiment ce qu'ils font et que ce n'est pas que du boulot. Eux aussi sont passionnés par les jeux vidéo et ont tout fait pour que les fan sites puissent se sentir à l'aise. C'est bien simple, on a rien eu à faire. Tout ce temps passé avec eux m'a donné l'occasion de faire passer certaines messages de la communauté auprès de l'équipe, que ce soit sur des sujets aussi variés que les clés beta, la traduction des romans Warcraft/Starcraft/Diablo et plein d'autres choses.

Mais revenons un peu à notre deuxième jour du salon. Les sessions de jeu et conférences se sont enchaînées et comme je m'y attendais, tout est passé très vite. Je me suis retrouvé à l'heure de la cérémonie de clôture sans m'en rendre compte. Devant un public monstrueux (et je pèse mes mots, il y avait plus de monde qu'aux salons précédents), deux humoristes américains ont eu pour objectif de chauffer un peu la salle avant l'arrivée du groupe L80 Elite Tauren Chieftain, composé de gars de Blizzard : Didier Samwise au chant, Mike Morhaime à la bass, Chris Sigaty à la guitare, etc. Nous avons même eu droit à une chanson exclusive dédiée au Chevalier de la Mort de World of Warcraft. Enfin, c'est le concert Video Games Live qui a eu l'honneur de clôturer ce mémorable week-end (dommage que les écrans géants retransmettant le concert dans les autres pièces du salon ne montraient pas les images et vidéos des jeux que voyaient les spectateurs du Hall C).

De mon côté, étant arrivé trop tard pour avoir une bonne place pour les concerts, j'ai décidé de retourner au salon pour jouer un peu à Diablo III et refaire une fois le tour des stands. Vu que beaucoup de visiteurs étaient au concert, j'ai pu tirer de meilleures photos et prendre mon temps pour me balader un petit peu. J'ai pu voir la nouvelle souris World of Warcraft, profiter des superbes fan arts des joueurs ou encore jeter un oeil au stand des enchères secrètes. Il s'agit pour les visiteurs d'acheter des dessins originaux des développeurs, mais également d'autres artistes du JCC par exemple. Les prix s'envolent rapidement et vont bien au-delà des 1000 dollars pour chaque pièce.

Un autre endroit sympa que j'ai découvert est la table où les artistes de Blizzard signent des autographes. En m'approchant, j'ai noté que ces coyotes se sont amusés à dessiner sur la table. Je vous en propose quelques photos dans le dossier BlizzCon 2008, n'hésitez pas à y jeter un oeil, c'est du collector. J'aurais dû déchirer tout ça et repartir en courant d'ailleurs ^^

Cet article est déjà long et pourtant, je n'ai pas encore parlé des émissions ayant eu lieu pour DirectTV, de l'espace Pro-Gaming, du stand de recrutement de Blizzard, des Meeting Areas dédiés aux joueurs de World of Warcraft, de la possibilité d'être photographié devant un fond vert et de se retrouver incrusté dans la scène d'un jeu via ordinateur, des tatouages temporaires, du stand ATI qui faisait gagner des prix et où il y avait une ambiance incroyable, des Blizzard Authenticators que l'on pouvait gagner, des sculptures Warcraft réalisées sur place par des artistes, du stand Epic Weapons où trônait l'épée Deuillegivre, de Bradygames qui présentaient ses guides officiels, de Tokyopop qui faisait la même chose pour ses mangas et sûrement d'autres trucs dont je ne me rappelle pas au moment où j'écris ces lignes.


Et en conclusion ?

Même sans l'annonce d'un nouveau jeu, la BlizzCon reste un événement exceptionnel pour les fans de Blizzard. Il y a tant de choses à faire et à voir que les 100 dollars demandés sont pleinement justifiés, surtout que le Goody Bag est toujours généreux.

De mon côté, j'ai néanmoins noté quelques petits points qui m'ont paru être moins bien organisés que les années précédentes. Ben oui, tout ne peut pas toujours être parfait non plus, et Blizzard n'est pas du genre à dire le contraire, d'autant plus que ce salon était plus grand que les précédents. Nul doute que tout sera arrangé pour les prochaines éditions.

En effet, je n'ai plus aucun doute quand à l'organisation de futurs événements Blizzard dans le monde. C'est à chaque fois un succès et même si c'est monstrueux à mettre en place, les BlizzCon et WWI sont une formidable vitrine pour Blizzard, permettant de toucher directement les fans en leur proposant des annonces exclusives et plein d'autres choses, bref en montrant qu'ils comptent pour cette société.

La BlizzCon, c'est toujours une grande fête où on ne sait plus où donner de la tête tant il y a de choses à voir. Cela dure deux jours et on ferait tout pour y rester un troisième, ce qui est la meilleure preuve d'un événement réussi. Dans tous les cas, j'espère avoir été à la hauteur de vos attentes en vous rapportant un maximum d'infos sur les prochains titres que sont StarCraft II, Wrath of the Lich King et Diablo III ;)

Nos partenaires : Materiel.net
Nombre de visites depuis la création du site StarCraft II - JudgeHype : 13.746.363.
© Copyright 1998-2014 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.