PORTAIL   |  VIDÉOS   |  FORUM   |  Logo JudgeHype TRACKER BOUTIQUE JUDGEHYPE TV TV offline offline
675 visiteurs en ligne  |   S'identifier  |   Créer un compte  |   Contact 
Diablo III Diablo II Diablo | World of Warcraft HearthStone Warcraft III Film Warcraft | Heroes of the Storm StarCraft II SCGhost
Titre

Lore : Histoire des Protoss

Origine des Terrans | Origine des Zergs | Origine des Protoss


Les Xel'Nagas et les premiers-nés

Bien qu’il ne reste plus guère de traces écrites, les anciens textes Protoss font référence à une race hautement avancée qui étendait son influence sur des milliers de mondes de la galaxie, il y a des dizaines de millions d’années. Cette race énigmatique, dont on se souvient sous le nom de Xel’Naga ou “voyageurs de l’infini”, serait à l’origine de l’apparition et l’évolution de milliers d’espèces dans les mondes sous sa protection. Selon les traditions Protoss, les Xel’Naga étaient des êtres pacifiques et généreux, qui se consacraient exclusivement à l’étude de la propagation de la vie intelligente dans l’univers. On ne sait rien des origines des Xel’Naga, si ce n’est qu’ils ne sont pas originaires de notre galaxie. La création d’un être possédant une “pureté de forme” les obsédait. Ils guidèrent patiemment, pendant des millénaires, le délicat processus d’évolution des espèces qu’ils avaient créées. Bien que leurs expériences mènent à d’étranges mutations et déviances, les races “cultivées” par les Xel’Naga ne parvenaient pas à combler leurs désirs. Désespérant d’arriver un jour à leurs fins, ils décidèrent de se concentrer sur le plus prometteur des mondes qu’ils avaient contribué à développer.

Aiur, une planète couverte de jungle aux confins de la galaxie, qui avait donné naissance à une espèce très avancée. Ces êtres s’étaient admirablement adaptés aux rudes conditions naturelles et climatiques de leur monde. Aucune autre race connue des Xel’Naga n’était aussi forte ou aussi rapide. Elle avait même développé une société tribale rudimentaire s’inspirant de la chasse en meute et du droit du guerrier.

Mais l’aspect le plus extraordinaire résidait dans le mode de communication télépathique qui permettait aux individus de cette espèce de communiquer. Ils étaient ainsi capables d’opérer avec une grande efficacité. Les Xel’Naga étaient très satisfaits des progrès de cette race, et s’accordèrent sur le fait qu’elle était la première à dépasser les contraintes physiques des formes de vie moins avancées. Pour signifier leur ascension dans l’ordre galactique, les Xel’Naga donnèrent un nom à cette race : les Protoss, ou les “Premiers Nés”. Les premiers Protoss vécurent dans l’harmonie sans chercher à quitter Aiur, pendant des centaines de générations, sans même savoir que les Xel’Naga les surveillaient de loin. Les Protoss étaient la race la plus évoluée dont s’occupaient les Xel’Naga, mais ces derniers ne se satisfaisaient pas des lents progrès réalisés. Ils décidèrent donc de guider une fois encore l’évolution des Protoss. Ils furent patients, guidant lentement et subtilement les pas de leurs enfants pendant un millénaire. Des penseurs et des philosophes firent leur apparition, et les Premiers Nés développèrent non seulement leur culture, mais également leur connaissance d’eux-mêmes. Les Xel’Naga furent si heureux de leur succès qu’ils allèrent rencontrer les Protoss, ne se doutant pas du chaos qu’ils allaient semer.


Le départ et la discorde éternelle

La civilisation Protoss se développa en quelques millénaires, les différentes tribus finissant par accepter un gouvernement centralisé. Cherchant à déterminer l’évolution précise de leurs créatures, les Xel’Naga descendirent des cieux et s’intégrèrent dans la culture Protoss. La venue des Xel’Naga sembla rapprocher encore plus les différentes tribus, et les Protoss ravis s’attendaient à ce que leurs créateurs livrent de nouveaux secrets et répondent à leurs plus profondes questions. Les Xel’Naga ne purent que s’émerveiller de voir leurs enfants si avides de découvrir les mystères de l’univers. Les Protoss étaient assoiffés de connaissances, principalement scientifiques et métaneurales. Plus les Protoss apprenaient, plus ils devenaient conscients de leur individualité, et fiers… Ils finirent par s’enorgueillir plus de leurs réussites individuelles que des avancées communes.

Les tribus les plus avancées commencèrent à s’isoler, cherchant à définir leur rôle précis, non seulement dans la société qui les entourait, mais dans l’univers tout entier. Les tribus s’éloignaient les unes des autres, et les Xel’Naga commencèrent à désespérer. Ils se mirent à penser qu’ils avaient peut-être trop poussé l’évolution des Protoss, et ainsi gâché la pureté de leur création. Certains, nombreux, allèrent jusqu’à penser que les Protoss avaient perdu ce qui faisait leurs principaux atouts, devenant égoïstes quand ils avaient été communautaires.

Les tribus, poursuivant des intérêts personnels, rejetèrent leurs anciens rites et les valeurs qui y étaient attachées, se séparant toujours plus de leurs frères. Les Xel’Naga avaient été craints et révérés, ils étaient maintenant suspects. Quel intérêt trouvaient-ils à s’immiscer dans les affaires des Protoss ? Plus les mois passaient, plus les Protoss s’éloignaient de leurs professeurs Xel’Naga. Des rumeurs infondées et folles sur la trahison supposée de ces derniers circulaient dans les tribus. Dans le but de se séparer complètement du reste de leur race, chaque tribu s’efforça de briser le lien psychique primaire qui les unissait. Cette volonté de briser l’empathie inhérente des Protoss annihila tout reste de confrérie et d’unité. Ce fut également le signe le plus probant pour les Xel’Naga que les Protoss avaient perdu l’élément essentiel de leur grandeur. Estimant qu’ils avaient fait une grave erreur en voulant pousser trop rapidement l’évolution de leur création “ratée”, les Xel’Naga décidèrent de quitter Aiur pour toujours. Les suspicieux Protoss, apprenant le départ de leurs créateurs, réagirent violemment et attaquèrent les vaisseaux-monde Xel’Naga. Plusieurs centaines de Xel’Naga furent assassinés par les Protoss, qui auparavant les traitaient comme des dieux. Les Xel’Naga repoussèrent les assauts Protoss, et quittèrent avec un profond regret l’orbite d’Aiur. Les tribus Protoss, désemparées par le Départ, se retournèrent les unes contre les autres de désespoir. Ce qui en suivit reste sans comparaison dans les annales de la galaxie.

Ce fut la plus sanglante guerre civile qui eut jamais lieu : la Discorde Eternelle. Les batailles de cette guerre furent livrées par d’innombrables générations de Protoss, cherchant tous à se punir pour leur abandon. Bien qu’il ne reste que peu de documents datant de cette “période perdue” de l’histoire Protoss, il est certain que les Premiers Nés étaient devenus des tueurs sans pitié.

Des générations entières de Protoss, poussés à se détester les uns les autres pendant des siècles entiers, vivaient et mouraient sans en connaître les causes, et sans savoir qu’ils avaient tous un jour partagé un lien psychique. D’après la légende, même les continents les plus importants d’Aiur furent dévastés par la guerre. La civilisation Protoss était sur le point d’être anéantie.


Khala : Le chemin de l'ascension

Différents facteurs mirent fin à la Discorde Eternelle, mais une découverte fondamentale contribua à l’avènement du Second Age. Tandis que les tribus continuaient à s’entretuer génération après génération, un mystique quelque peu excentrique eut une révélation. Ce Mystique dont le véritable nom a disparu dans les annales de l’histoire, fut appelé Khas, “celui qui ramène l’ordre”.

Khas, après avoir étudié en secret les archives laissées par les Xel’Naga, découvrit d’anciens monolithes connus sous le nom de Cristaux de Khaydarin. Ces cristaux, abandonnés par les Xel’Naga, leur servaient à conduire des expériences proto-génétiques. Khas parvint à canaliser les énergies des cristaux, ce qui lui permit d’accéder au lien psychique de sa race. Pour la première fois depuis des millénaires, le lien était rétabli. Submergé par les émotions émanant de tous les Protoss, Khas se rendit compte que sa race n’avait pas perdu le lien, mais qu’elle avait oublié comment s’en servir. Horrifié par les émotions belliqueuses qui divisaient sa race depuis tant de siècles, Khas commença à chercher le moyen de guérir son peuple.

Khas, en regroupant sous ses ordres de nombreux jeunes Protoss, réussit à inculquer à ces futurs guerriers le moyen d’accéder au lien psychique. Libres pour la première fois de se détacher des émotions qui les poussaient au conflit, ils comprirent qu’ils faisaient fausse route. Ils finirent par estimer juste que les Xel’Naga les aient abandonnés, et que leur race était bel et bien une création ratée, puisque leur “essence” avait été corrompue par leur égo. Ils en conclurent qu’ils n’étaient pas responsables du “péché originel” inhérent à leur race, et que la guerre qui avait éclaté entre les différentes tribus était sans fondement. Khas développa un système de progression psychique, le Khala, dans le but de discipliner les nouvelles générations et de les empêcher de renouveler les erreurs de leurs parents. Le Chemin de l’Ascension, basé sur les théories de Khas concernant la “corruption de l’essence” des Protoss, était un moyen de pousser ces derniers à mettre de côté leurs différends pour redevenir une race communautaire.

Khas espérait également que le Khala redonnerait aux Protoss vitalité et empathie. Peu à peu, les Protoss abandonnèrent leurs anciens griefs et rejoignirent le Chemin de l’Ascension. Ce fut la fin de la Discorde Eternelle et le début du Second Age. En ayant permis de mettre un terme aux terribles guerres et en redonnant espoir aux Protoss, le Khala s’octroyait naturellement une place de choix dans les racines fondamentales de la nouvelle civilisation Protoss.


Daeuhl : L'intendance

Le Khala, en définissant un système rigide d’attitudes et de réactions, réclamait un passage de la civilisation tribale à un système de castes. Tous les Protoss furent divisés en trois castes qui existent encore de nos jours : les Judicateurs, les Khalaïs et les Templiers. Ce changement de système eut pour effet de mettre définitivement un terme aux anciennes querelles et renforça la volonté des Protoss d’aller de l’avant. La caste des Judicateurs se compose des érudits et des représentants des anciennes tribus. Sa tâche principale consiste à gouverner les Protoss en appliquant les lois du Khala. L’Assemblée des Judicateurs était dirigée par un petit groupe d’anciens regroupés dans le Conclave. La seconde caste est celle des Khalaïs et regroupe la très grande majorité des Protoss. Elle regroupe les ouvriers, les ingénieurs et les scientifiques qui contribuèrent à reconstruire leur monde après les dures batailles de la Discorde Eternelle. La troisième caste, les Templiers, est celle qui regroupe les guerriers sacrés et les défenseurs d’Aiur, qui suivent les préceptes du Khala afin de développer leurs pouvoirs psioniques.

Sous la direction du Conclave et des administrateurs Judicateurs, et grâce à la puissance des armées de Templiers, les Protoss ne mirent pas longtemps à reconstruire leur monde, transformant Aiur en un véritable paradis. La prospérité retrouvée, ils redéveloppèrent la science et des technologies perdues. Les Protoss apprirent à voyager dans les étoiles... En quelques centaines d’années, les Protoss conquirent de nombreux mondes dans leur secteur de la galaxie, et partagèrent leurs connaissances avec les peuples les plus avancés qu’ils rencontraient. Peu à peu, ils réussirent à s’installer sur huit des mondes ayant appartenus aux Xel’Naga. En accord parfait avec les codes du Khala, les Protoss assumèrent la charge du Dae’Uhl, “l’Intendance”. Inspiré des traditions ancestrales Xel’Naga, le Dae’Uhl impose aux Protoss de protéger les races moins évoluées dont ils sont responsables. A la différence de leurs prédécesseurs cependant, les Protoss se refusèrent à manipuler ou à intervenir dans le processus d’évolution de ces espèces. Se méfiant des menaces xénomorphiques, les Protoss ont toujours surveillé leurs protégés de près, sans que ces derniers ne s’en rendent compte. A l’instar des Xel’Naga avant eux, les Protoss ne se firent pas connaître des races sous leur protection. Plusieurs centaines de races se développèrent dans les mondes du secteur, sans jamais s’apercevoir qu’elles étaient protégées.


Les Templiers Noirs

Bien que leur civilisation éclairée se développe en harmonie, le Conclave Protoss conserva un secret honteux et terrible.

Quelques tribus dissidentes refusaient d’embrasser le Khala, persuadées qu’elles y perdraient leur identité au profit des Judicateurs. Ces tribus rebelles n’étaient ni hostiles ni militantes, mais elles pensaient que les décisions du Conclave finiraient par causer la perte de leur race. Le Conclave pensant que leur influence pourrait semer la discorde dans la société Protoss et détruire ce que Khas avait accompli, ne révéla jamais l’existence de ces tribus. Convaincu que les Tribus Rebelles constituaient une menace palpable au nouvel ordre, le Conclave ordonna aux Templiers d’éliminer ces dissidents. Les Templiers, menés par un jeune guerrier nommé Adun, ne purent se résoudre à massacrer leurs frères. A la place, Adun essaya de cacher les Tribus Rebelles aux yeux du Conclave. Il était persuadé de pouvoir les convaincre de la vérité du Khala en leur apprenant à utiliser et à manipuler leurs pouvoirs psioniques. Bien que leurs pouvoirs soient équivalents à ceux des Templiers, les Rebelles continuèrent de soumettre leurs esprits au Khala. N’étant pas disciplinés par le Chemin de l’Ascension, les pouvoirs des Rebelles ne purent être contrôlés et déclenchèrent de terribles et dévastatrices tempêtes sur Aiur. Le Conclave, choqué que les Templiers n’aient pas détruit les Tribus Rebelles, essayèrent de sauver la situation. Si le Conclave punit Adun et les Templiers pour leur insubordination, il fut forcé d’admettre publiquement l’existence de Tribus Rebelles. Il décida alors de bannir pour toujours ces tribus d’Aiur. Les Templiers d’Adun furent obligés d’assister au départ des Rebelles, expédiés dans l’espace à bord d’un vaisseau Xel’Naga encore en état de fonctionner.

Depuis, les membres des Tribus Rebelles sont appelés les Templiers Noirs. Au fil du temps, la légende des Templiers Noirs s’est répandue sur l’ensemble d’Aiur, nourrissant les rêves de nombreux jeunes Protoss. Pour montrer leur dédain envers le Conclave et ses laquets Judicateurs, les Templiers Noirs coupèrent lors d’une cérémonie leurs appendices nerveux, se coupant ainsi du lien primaire unissant tous les Protoss. Selon la rumeur, depuis que les Templiers Noirs se sont coupés du lien primaire, ils tirent leur énergie psionique du vide de l’espace. Cette légende plus que toute autre servit à incriminer pour toujours ces guerriers vagabonds. Chassés et craints par leurs propres frères, les Templiers Noirs vivent une existence solitaire dans leurs vaisseaux stellaires. Voyageant sans fin dans l’espace, ils n’abandonnèrent jamais l’amour qu’ils portent à Aiur et continuèrent à protéger leur monde natal de toutes les façons possibles.


L'humanité et l'arrivée des Zergs

Les Protoss furent témoins de l’arrivée brutale de l’Humanité dans leur secteur de la galaxie. Bien qu’ils ne connaissent pas les origines précises des Terrans, les Protoss surent très vite que les humains seraient un sujet d’étude passionnant. Pendant deux siècles, les Protoss observèrent les colons Terrans. Ces derniers avaient réussi à implanter de rudimentaires colonies sur plus d’une douzaine de mondes à l’intérieur des frontières Protoss. La technologie des Terrans avait beau être nettement inférieure à celle des Protoss, ils parvenaient à s’adapter aux mondes sur lesquels ils vivaient et prospéraient. Ce qui fascinait les Protoss, c’était la façon dont les Terrans parvenaient à faire progresser leur technologie alors qu’ils n’arrêtaient pas de se battre entre eux.

Les Protoss furent même surpris par la vitesse à laquelle les Terrans eurent accès aux ressources naturelles de leurs mondes et en tirèrent profit. Il semblait aux Protoss que les Terrans n’avaient aucun respect pour le délicat équilibre de la nature, allant et venant d’un monde à l’autre, ne laissant derrière eux qu’un monde pillé. Liés par les dogmes du Dae’Uhl, les Protoss ne pouvaient intervenir directement pour calmer les Terrans, aussi forte qu’en soit leur envie. Cette relation étrange dura de nombreuses années. Mais une mission de reconnaissance Protoss de routine découvrit une menace tangible dirigée contre les malheureux Terrans.

Le Templier Tassadar, accompagné de sa force expéditionnaire, trouva un certain nombre de petits objets biologiques flottant aux frontières de l’espace Protoss. Leur analyse révèla qu’il s’agissait en fait de sondes spatiales. Bien que Tassadar ne puisse discerner leur provenance, il semblait évident qu’elles se dirigaient tout droit vers le secteur de Koprulu et les colonies Terrans.

Tassadar ramena immédiatement les sondes sur Aiur pour une étude approfondie. Ces étranges aliens ne ressemblaient à rien que les Protoss aient jamais vu. Les physiologies des sondes indiquaient qu’elles avaient été conçues pour le vol stellaire et la reconnaissance. Dans le but de discerner leur objectif principal, les Protoss concentrèrent les énergies des cristaux de Khaydarin sur le minuscule esprit des sondes. Les Protoss furent ébahis d’apprendre que les sondes aliens répondaient rapidement et naturellement aux énergies des Cristaux. Le choc fut d’autant plus grand que seules des créatures nées des expériences protogénétiques Xel’Naga étaient capables d’utiliser à leur plein potentiel l’énergie des Cristaux. Plus alarmant encore, le vague courant de pensée émanant des sondes et répétant sans cesse ; “Humanité Trouvée”… “Eradiquer”… “Apprendre”… “Evoluer”.

Après mûre réflexion, les Protoss s’imaginèrent que les sondes ne faisaient qu’annoncer une terrible menace pour leur partie de la galaxie. Si ces créatures avaient été créées par les Xel’Naga, elles seraient sans doute très évoluées et très puissantes. Il semblait évident pour les Protoss que cette nouvelle race constituait un danger palpable pour tous les êtres vivants. D’où qu’elle vienne et où qu’elle soit, cette race continuait à chercher les colons Terrans.

Les Protoss commencèrent à envoyer des vaisseaux de reconnaissance pour trouver des signes des envahisseurs aliens. Selon Tassadar, d’après les lois du Dae’Uhl, il incombait aux Protoss de défendre et de protéger les races qu’ils surveillaient. Le Conclave, pour sa part, rétorqua que la race Terran, “inutile”, avait déjà été infestée et qu’elle devait être purifiée et éradiquée par le feu. Il y eut alors un grand débat entre les Templiers et les Judicateurs pour savoir jusqu’à quel point les Protoss devaient s’investir dans la défense des Terrans.

La seule chose sur laquelle les deux castes purent s’accorder fut que ces êtres avaient été créés par les Xel’Naga. Les Protoss devaient donc être sur leurs gardes. Tassadar et sa force d’expédition furent envoyés pour surveiller les mondes Terrans et tenter de déterminer la gravité du danger à venir. Tassadar partit à bord de son vaisseau de commandement, le Gantrithor, avec une escorte de vaisseaux Protoss en direction du secteur Terran de Koprulu.


Le début de la fin

Lorsqu’elles arrivèrent dans le secteur Terran, les unités de reconnaissance de Tassadar s’aperçurent que les mystérieux aliens avaient déjà commencé à s’attaquer aux colonies des Terrans. Une inspection plus approfondie apprit à Tassadar que le monde frontalier de Chau Sara avait été infesté par des organismes aliens. La surface entière de la colonie était couverte d’une épaisse substance toxique qui continuait d’éroder la croûte de ce monde. Pire encore, les aliens avaient infesté ou tué la plupart des colons Terrans. Tassadar, horrifié par l’état de dévastation de la colonie, ne put s’empêcher de se demander pourquoi les Terrans ne s’étaient pas précipités pour défendre leur monde en danger.

Le Conclave, ayant appris le sort de la colonie, ordonna immédiatement à Tassadar de brûler la planète toute entière pour stopper son infestation. Sachant que cela signifiait la fin de toute vie sur la planète, Tassadar obéit à regret à ses maîtres. Les vaisseaux Protoss activèrent leurs armes et ouvrirent le feu sur la colonie. Cela arrêta de façon nette l’infestation de la planète, mais il ne faisait aucun doute que d’autres planètes proches avaient certainement été infestées. Tassadar reçut l’ordre de les brûler également, ainsi que toute Colonie Terran en cas de doute. Alors qu’il donnait à sa flotte l’ordre de se rendre sur la deuxième colonie infestée, Mar Sara, Tassadar commença à se demander si ses ordres étaient en accord avec le Dae’Uhl.

Les soldats Terrans, pris par surprise lors de l’attaque des Protoss sur Chau Sara, lancèrent une flotte pour intercepter celle de Tassadar. La flotte des Terrans se préparait à défendre la colonie contre les Protoss, et Tassadar donna l’ordre à sa flotte de se retirer. Tassadar, en proie à ses propres doutes, ne pouvait se résoudre à détruire Mar Sara ou la flotte des Terrans venue la protéger. Il chercha un moyen d’éliminer les aliens sans éradiquer l’humanité en même temps.

Ainsi engagé, Tassadar refusa de suivre les ordres de ses maîtres. Restant avec sa flotte hors de portée des capteurs Terrans, Tassadar attendit et surveilla la progression des aliens sur les mondes Terrans.


Tribus Protoss

Bien que le dogme du Khala réclame aux Protoss d’abandonner leur antique système Tribal et d’embrasser les nouvelles castes de Judicateurs, Templiers et Khalaïs, nombre d’entre eux s’attachent à leurs anciennes coutumes et traditions.

Depuis la fin de la Discorde Eternelle, les différentes tribus Protoss sont restées intactes dans le seul but de rappeler aux Protoss les folies de leur passé. La classe dirigeante étant celle des Judicateurs, le problème du séparatisme tribal n’est plus qu’un lointain souvenir. L’aspect le plus distinctif des tribus est que désormais chaque secte a une couleur unique, du gris pâle au bleu-noir.


Ara

  • Caste : Judicateur
  • Poste : Garde Prétorienne du Conclave
  • Couleur : Bleu
L’Ara est une tribu relativement récente selon les standards Protoss. Ils furent le premier groupe à se rallier à la vision de Khas d’une civilisation unifiée. L’enthousiasme des membres de l’Ara fit beaucoup pour promouvoir les principes du Khala et permettre aux tribus de se réconcilier. L’Ara est l’organe de pouvoir des Judicateurs et contrôle en conséquence la présidence du Conclave. A la lumière des récents événements, l’Ara affirme que les Zergs sont une terrible menace pour les Protoss, mais qu’il faut laisser l’Humanité se débrouiller seule.


Akilae

  • Caste : Templier
  • Poste : Commandement Templier
  • Couleur : Rouge
L’Akilae est la force de combat la plus puissante de l’Empire Protoss. L’Akilae a dominé les autres tribus pendant des siècles au cours de la Discorde Eternelle, mais s’est rapidement aperçue que la vision d’unité de Khas annonçait un nouvel âge prometteur pour les Protoss. Elle a pour mission de protéger Aiur depuis des générations et s’est toujours parfaitement acquittée de sa tâche. Dirigée par de grands Templiers, l’Akilae commande l’ensemble des forces Protoss en temps de guerre. Bien que toujours loyale, l’Akilae ne partage pas le point de vue des Judicateurs en ce qui concerne l’Humanité. Elle estime que les Terrans doivent être sauvés des Zergs, pas détruits à cause d’eux.


Shelak

  • Caste : Judicateur
  • Poste : Bibliothécaire, Gardienne des Cristaux de Khaydarin
  • Couleur : Pourpre
La Shelak est la tribu qui est restée la plus proche des Xel’Naga. Elle a donc naturellement été nommée pour étudier et protéger les cristaux de Khaydarin qui sont à la base des technologies Protoss. La Shelak, intriguée par l’héritage Xel’Naga, continue en permanence son étude des textes anciens. Bien que les Judicateurs aient interdit que les enseignements Xel’Naga soient poursuivis, la Shelak conserve le droit d’accéder aux archives. Les Judicateurs expèrent ainsi percer certains des secrets Xel’Naga et atteindre un niveau supérieur de connaissance dans le Khala.


Sargas

  • Caste : Templier
  • Poste : Gardiens de l’Ordre / Assassins
  • Couleur : Noir
La plus connue des tribus est sans conteste la Sargas, et elle n’a prêté qu’une allégeance limitée au Conclave. A l’instar de la Venatir, la Sargas combat en permanence les effets du Khala sur sa tribu. Cherchant à maintenir l’identité tribale et son “libre arbitre”, la Sargas ne propose son aide que lorsqu’elle peut en tirer profit.

Le Conclave s’est aperçu que la Sargas est particulièrement douée pour l’assassinat, et elle est ainsi devenue la tribu officielle des Assassins. Ancienne race de chasseurs, elle assure sa tâche avec grâce. Il a été remarqué que de nombreux Templiers Noirs sont issus de la Sargas.


Auriga

  • Caste : Templier
  • Poste : Protecteurs de la Grande Flotte
  • Couleur : Gris
L’Auriga a pour mission d’entretenir et de faire fonctionner les énormes Porte-nefs et les Arbitres qui protègent les lignes de communications d’Aiur. Il y a plusieurs dizaines de millénaires, l’Auriga fut la première tribu à construire des navires et à affronter les mers déchaînées d’Aiur. Ses membres semblent prendre un énorme plaisir à naviguer vers l’inconnu, et à défendre leur monde natal contre toute attaque.


Furinax

  • Caste : Khalaï
  • Poste : Armuriers et Techniciens
  • Couleur : Orange
Bien que la Furinax ait en horreur tout type de combat, elle est prête à mourir pour défendre Aiur. Pendant des générations, les meilleurs armuriers et bâtisseurs Protoss ont été issus de la Furinax. Elle cherche par tous les moyens à réunir les énergies des cristaux de Khaydarin aux technologies modernes. Les plus grandes réussites de la Furinax sont les armures de combat des Disciples et les exosquelettes des Dragons.


Nos partenaires : Materiel.net
Nombre de visites depuis la création du site StarCraft II - JudgeHype : 13.360.216.
© Copyright 1998-2014 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.