PORTAIL   |  VIDÉOS   |  FORUM   |  Logo JudgeHype TRACKER BOUTIQUE JUDGEHYPE TV TV offline offline
418 visiteurs en ligne  |   S'identifier  |   Créer un compte  |   Contact 
Diablo III Diablo II Diablo | World of Warcraft HearthStone Warcraft III Film Warcraft | Heroes of the Storm StarCraft II SCGhost
Titre

Lore : Chapitre 2 - Brood War

Chapitre 1 : StarCraft | Chapitre 2 : Brood War


L’évacuation d’Aïur

Le courageux sacrifice de Tassadar avait permis de détruire le Maître-esprit, mais il restait sur Aïur des nuées de Zergs en furie sur le point de submerger les Protoss survivants. Zeratul offrit l’asile à ces derniers sur le monde de Shakuras, terre adoptive des Templiers noirs. Ce fut une décision difficile, mais l’exécuteur Artanis et les membres restants du Conclave tombèrent d’accord sur le fait que leur premier devoir était de sauver le plus de vies possible.

Les troupes de Jim Raynor et les Protoss se frayèrent un chemin à travers les hordes de Zergs pour atteindre un antique portail dimensionnel xel’naga, relique d’un temps passé, qui permit à Zeratul d’ouvrir un passage vers un second portail situé sur Shakuras. Pendant la bataille, Raynor et certains Protoss furent isolés des autres, mais Artanis et Zeratul menèrent beaucoup de leurs semblables en sécurité.

À leur grande horreur, ils s’aperçurent que les Zergs les suivaient à travers le portail. Les évacués s’allièrent à leurs sombres frères pour combattre l’invasion. Les troupes de Raynor et une poignée de Protoss choisirent de rester sur Aïur et de fermer le portail dimensionnel, pour s’assurer que les renforts zergs ne pourraient plus atteindre Shakuras. Sans plus aucun moyen de s’échapper, ce groupe de braves semblait condamné.


Des alliés improbables

La mort dans l’âme, les Templiers noirs menèrent leurs visiteurs au-devant de Raszagal, l’antique matriarche qui dirigeait Shakuras. La priorité principale des Protoss était de combattre l’infestation grandissante par les Zergs. Raszagal déclara qu’un temple xel’naga situé sur la planète pourrait assainir leur monde, mais que son activation nécessitait deux cristaux, le Khalis et l’Uraj, perdus depuis bien longtemps.

Kerrigan fit irruption inopinément, et expliqua aux méfiants Protoss que, depuis la mort du Maître-esprit, elle n’était plus la tueuse impitoyable qu’elle avait été. Hélas, les cérébrats survivants avaient fusionné pour créer un nouveau Maître-esprit qui contrôlerait bientôt l’Essaim et referait d’elle son pion dévoué.

Elle proposa d’aider à retrouver le Khalis et l’Uraj, et Raszagal accepta, passant outre les objections d’Artanis et Zeratul. Les héros protoss et Kerrigan partirent pour la planète Braxis, où ils mirent la main sur l’Uraj. Ce faisant, ils rencontrèrent une force terrane inconnue qui s’identifia sous le nom de Directoire de la Fédération Terrienne (DFT). Les Protoss refusèrent de se rendre et échappèrent aux tentatives d’arrestation.

Leur prochaine destination était la planète Char, où ils localisèrent le Khalis, dangereusement proche du nouveau Maître-esprit en formation. Kerrigan et les Protoss affrontèrent les Zergs et le jeune Maître-esprit et récupérèrent le cristal avant de rentrer sur Shakuras.


Tragédie sur Shakuras

Là-bas, ils découvrirent que certains des évacués d’Aïur s’étaient retournés contre leurs alliés templiers noirs. Ayant déjà une crise à gérer, Raszagal n’était pas disposée à négocier et ordonna aux Templiers noirs d’écraser l’opposition. Zeratul fut troublé par cet ordre, mais lui et ses alliés obéirent. La résistance des traîtres s’effondra et les Templiers noirs exigèrent la reddition du chef des rebelles. Celui-ci refusa, affirmant que les Protoss étaient condamnés et que Raszagal dissimulait un ignoble secret.

Avant que le traître ne puisse s’expliquer, Kerrigan et ses Zergs l’abattirent. Zeratul, prit de colère, ordonna à cette dernière de quitter Shakuras. Elle accepta de partir, affirmant que leur alliance avait déjà servi ses desseins. Les cérébrats qui avaient refusé de se ranger sous ses ordres étaient presque anéantis, grâce à l’aide des Templiers noirs.

Les Zergs allaient submerger Shakuras si les Protoss ne relâchaient pas l’énergie du temple xel’naga. Les Protoss, désespérés, mirent donc le plan à exécution, même s’ils savaient qu’ils aidaient ainsi une nouvelle fois Kerrigan. Artanis et Zeratul portèrent les cristaux jusqu’au sommet du temple, en canalisèrent l’impressionnante énergie et rayèrent les Zergs de la surface de Shakuras.


La découverte du disrupteur psi

Depuis quelque temps, le DFT surveillait de près les colonies terranes du secteur de Koprulu. Avec la découverte des Protoss et des Zergs, le conseil dirigeant décida qu’il était temps de reprendre le contrôle de leurs lointains cousins.

Le DFT détacha une force expéditionnaire dirigée par l’amiral DuGalle. Ses ordres étaient de renverser le Dominion terran et de capturer le jeune Maître-esprit. Pour commencer, avec l’aide de Samir Duran et de ses troupes de résistants de la Confédération, le DFT s’empara de la planète Braxis pour en faire une base d’opération. Le vice-amiral Stukov, conseiller tactique de DuGalle, incorpora le groupe de Duran au DFT.

Ensuite, DuGalle lança une attaque surprise sur les chantiers spatiaux de Dylar et confisqua un grand nombre des cuirassés du Dominion qui y étaient stationnés. Des renforts du Dominion dirigés par le général Edmund Duke arrivèrent sur place, mais ils n’avaient pas la puissance de feu nécessaire et finirent par battre en retraite. Le DFT, vainqueur, démolit les chantiers spatiaux et enrôla les défenseurs de Dylar restants.

Les troupes du DFT apprirent l’existence d’une arme mystérieuse sur la planète Tarsonis : le disrupteur psi, qui pouvait bloquer les communications des Zergs. Si le Dominion mettait la main sur cette arme, le DFT ne pourrait pas utiliser les Zergs comme prévu. Ainsi, Duran recommanda la destruction du disrupteur et DuGalle se rangea à son avis malgré les objections de Stukov.

Duran, accompagné de troupes du DFT, s’empara du disrupteur psi, mais des fantômes du DFT firent irruption et annoncèrent que Stukov leur avait ordonné de désamorcer l’appareil. Duran n’eut pas d’autre choix que de leur remettre.


L’insubordination de Stukov

La flotte du DFT se dirigea vers Korhal IV, planète de base du Dominion. Les hommes de DuGalle attaquèrent la capitale, Augustgrad, et finirent par encercler ce qui restait des forces de Mengsk. Les troupes du DFT se préparaient à emprisonner l’empereur renversé, mais Jim Raynor arriva à bord du vieux cuirassé de Mengsk, l’Hypérion, accompagné d’une petite flotte protoss. Quelques instants plus tard, Raynor, ses alliés protoss et Mengsk s’échappèrent avec l’armada du DFT sur les talons.

Le DFT poursuivit Raynor et Mengsk sur Aïur, où les fugitifs activèrent un portail dimensionnel pour préparer leur fuite. L’énergie dégagée par le portail incita les Zergs des environs à attaquer, et, au grand choc de Stukov, les troupes de Duran quittèrent leurs positions et laissèrent les soldats du DFT présents sur la planète vulnérables à un assaut de l’Essaim. Ne pouvant repousser les Zergs et reprendre Mengsk en même temps, Stukov rappela ses hommes pour rejoindre la flotte. Puis il partit immédiatement pour Braxis.

DuGalle fut déconcerté d’apprendre que Raynor et Mengsk s’étaient échappés et que Stukov avait abandonné le combat sur Aïur. Quand le DFT détecta la présence d’un disrupteur psi sur Braxis, Duran en conclut que Stukov avait réparé l’appareil pris sur Tarsonis pour saboter les plans du DFT. DuGalle ne put réfuter ces conclusions et ordonna à Duran de trouver et tuer Stukov.

Duran abattit Stukov, puis s’éclipsa. Blessé mortellement, ce dernier révéla à DuGalle que Duran était le véritable traître, et qu’il avait probablement été infesté par les Zergs. Il avait permis à Mengsk et Raynor de s’échapper. De plus, il avait suggéré de détruire le disrupteur psi, que Stukov avait réassemblé car il était persuadé qu’il serait crucial pour sauver l’humanité des Zergs.

Le message de Stukov convainquit DuGalle, qui établit une garnison sur Braxis avant de mener la flotte du DFT vers Char. Les troupes du DFT enfoncèrent les défenses du jeune Maître-esprit et administrèrent à ce dernier de puissants neurostims pour pouvoir le contrôler.


Le contrôle de l’Essaim

Alors que les drogues commençaient à faire effet, Duran et la reine des lames firent une soudaine apparition chez le DFT. Kerrigan se présenta comme la reine des Zergs. De toute évidence, Duran était effectivement infesté. DuGalle menaça de rompre le contrôle qu’elle exerçait sur les Zergs, grâce au disrupteur psi, mais Kerrigan dit qu’elle comptait de toute façon détruire l’arme. Elle remercia DuGalle d’avoir exécuté Stukov et partit.

Le DFT établit une base sur Char et prit le contrôle des Zergs du Maître-esprit, qui constituaient la grande majorité de l’Essaim. Cela lui conféra un avantage décisif sur Kerrigan, car le disrupteur psi empêchait celle-ci de dominer des Zergs qui n’étaient pas encore sous l’ascendant du jeune Maître-esprit.

Elle contacta alors Shakuras et convainquit Jim Raynor et les Protoss de secourir les restes de la flotte du Dominion. Raynor et les Protoss continuaient à se méfier, mais elle les informa que la prise de contrôle des Zergs n’était que la première étape du plan du Directoire. La Terre finirait par verrouiller tout le secteur.

De plus, Kerrigan affirmait qu’elle ne voulait rien de mal à Mengsk. Elle avait besoin de ses émetteurs psi pour rétablir son emprise sur d’autres Zergs, neutraliser le disrupteur psi et vaincre la flotte du DFT. En retour, elle offrait d’aider Mengsk à reprendre Korhal IV. Ne disposant d’aucune alternative acceptable, Mengsk accepta. Le plan de Kerrigan fonctionna à merveille et elle put détruire le disrupteur psi.


Alliances rompues

Kerrigan honora sa part du marché en étendant les rangs de ses Zergs et en aidant Mengsk à reprendre Korhal au DFT. Puis, sans prévenir, elle envoya ses Zergs contre les camps du Dominion et des Protoss. Le général Duke tomba au combat, mais Kerrigan épargna Mengsk car elle voulait savourer la souffrance qui serait la sienne quand il verrait son ascension au pouvoir. Quant à Jim Raynor, il prit la fuite, jurant de la tuer un jour.

Ensuite, Kerrigan fit enlever Raszagal et la fit emmener sur Char. Comme prévu, Zeratul retrouva la trace de la matriarche protoss et en exigea la libération. Kerrigan lui proposa un marché : si Zeratul et ses compatriotes détruisaient le jeune Maître-esprit, elle relâcherait Raszagal. Comme le Maître-esprit était indiscutablement l’ennemi des Protoss comme celui de Kerrigan, Zeratul accepta à contrecœur.

Ce ne fut qu’après que lui et ses compagnons éliminèrent le Maître-esprit que Zeratul apprit que Kerrigan avait asservi et corrompu la matriarche des Templiers noirs bien longtemps auparavant. La reine des lames avait brillamment abusé les Protoss. Maintenant que le Maître-esprit et ses cérébrats étaient morts, tous les Zergs du secteur de Koprulu revinrent sous son contrôle.

Mais les Templiers noirs refusaient d’abandonner. Ils ravirent Raszagal aux griffes des Zergs, mais les combattants de Kerrigan encerclèrent la base de Zeratul avant qu’ils ne réussissent à s’échapper avec leur matriarche. Comme la reine des lames et ses Zergs approchaient, Zeratul préféra infliger à Raszagal une blessure mortelle plutôt que de la laisser être reprise. De son dernier souffle, celle-ci le remercia de l’avoir libérée de l’influence de Kerrigan, qui décida de laisser la vie à Zeratul pour ne pas lui offrir l’apaisement dans la mort. Ravagé par la peine et la culpabilité, celui-ci fit le serment de venger Raszagal.


Un pouvoir bien plus important

En quittant Char, Zeratul et les siens détectèrent des signatures énergétiques protoss, non loin, sur une lune inexplorée. Accompagné de quelques gardes, ce dernier inspecta l’endroit et découvrit que quelqu’un avait tenté de créer, par manipulation génétique, des hybrides à partir d’ADN zerg et protoss. Dans au moins un cas, l’essai avait porté ses fruits. Zeratul, qui contemplait l’abomination avec horreur, eut la surprise de voir un terran sortir de son camouflage devant la cellule de stase. L’inconnu se présenta comme Samir Duran.

Zeratul reconnut le nom et lui demanda si ce projet d’hybridation avait été lancé par Kerrigan. Duran balaya l’accusation et expliqua qu’il servait une bien plus grande puissance. Les hybrides zerg-protoss constituaient la dernière étape d’un grand cycle qui approchait de sa fin. Disséminés sur des milliers de mondes, les hybrides allaient se réveiller, et l’univers en serait à jamais changé. Profondément troublés, Zeratul et les autres Protoss retournèrent dans leur vaisseau et se remirent en route vers Shakuras.


L’ascension de Kerrigan

La reine des lames ne tarda pas à devoir faire face à une nouvelle menace, et, à son grand mécontentement, elle s’aperçut que Duran avait inopportunément disparu. Apparemment, Arcturus Mengsk avait fait jouer quelques relations qui lui étaient redevables, et avait tant bien que mal assemblé une nouvelle flottille. De plus, Artanis s’était matérialisé dans la zone avec une flotte de vaisseaux protoss en provenance de Shakuras. Enfin, l’amiral DuGalle s’entêtait dans sa détermination à triompher de celle qui avait orchestré la mort de Stukov.

Kerrigan apprit aux trois flottes à ne pas sous-estimer l’Essaim. Au bord de la défaite, Mengsk et Artanis furent obligés de battre en retraite. À la fin, il devint clair que les vaisseaux du DFT n’avaient aucun espoir de réussir là où les deux autres formations avaient échoué. DuGalle offrit de se rendre si Kerrigan épargnait ses soldats. Mais la reine des lames n’avait que faire de prisonniers. Au lieu de cela, elle dit à DuGalle faire cap vers la Terre et de fuir. Elle lui laisserait une avance raisonnable avant d’envoyer l’Essaim à sa poursuite.

DuGalle et ses pilotes obéirent, car ils n’avaient pas d’autre choix. À bord du vaisseau amiral Aleksander, DuGalle rédigea une dernière lettre à sa femme. Sa mission était un échec. Les Zergs restaient indomptables. Les mondes colonisés échappaient aux plans de conquête du DFT. Sa fierté avait causé la mort de Stukov et plongé la flotte du Directoire dans cette situation désespérée.

L’amiral se donna la mort peu avant que les troupes de Kerrigan ne rattrapent les vaisseaux du DFT et ne les détruisent. Pas un appareil du Directoire ne put atteindre la Terre pour rapporter ce qui s’était passé dans le secteur de Koprulu.


L'après-guerre

La reine des lames ne s’est pas reposée sur ses lauriers à la suite de sa victoire. Elle a continué à veiller sur l’Essaim depuis sa ruche centrale de Char. La guerre de l’Essaim l’avait vue devenir la puissance dominante du secteur de Koprulu. L’expansion zerg explosive des débuts a fait place à un silence menaçant pendant quatre ans, mais aucune des expéditions de reconnaissance sur les mondes tenus par l’Essaim n’est jamais revenue pour rapporter ses découvertes. Ainsi, les observateurs extérieurs en sont réduits à spéculer sur ce qu’elle a fait – ou ce qu’elle a cherché à faire – ces quatre dernières années. Beaucoup croient que les Zergs rassemblent leurs forces et développent de nouveaux organismes avant de relancer une offensive. Certains avancent que c’est un petit reste d’humanité enfoui au fin fond de la créature qu’est devenue Kerrigan qui retient sa main. Ceux qui ont eu affaire à sa furieuse sauvagerie savent que ce n’est là qu’un vœu pieux.


Sur le front terran

Mengsk et ses troupes se sont regroupées sur Korhal IV. Son objectif prioritaire était de reconstruire le Dominion terran. En Kerrigan, il avait trouvé une nouvelle cible pour son désir de vengeance, et avoir un but précis l’a de toute façon toujours rendu plus heureux. Le Dominion est depuis devenu la plus grande puissance terrane en prenant le contrôle de beaucoup des mondes qui appartenaient originellement à la Confédération.

Le Combinat Kel-Morian et le Protectorat Umojan se préparent pour une guerre inévitable, que ce soit contre les Zergs ou contre Mengsk. Le corps expéditionnaire du DFT a été quasiment annihilé pendant la guerre de l’Essaim. Seules quelques poches de survivants isolés restent cachées dans le secteur de Koprulu.

Jim Raynor a pris la tête d’un mouvement de résistance contre le Dominion, mais le succès n’est pas au rendez-vous. Arcturus Mengsk a usé de ses plus grandes armes, les médias et la propagande, pour en marginaliser les actes. Raynor semble perdre courage, il boit beaucoup et est hanté par les fantômes de son passé. Il ne s’est jamais pardonné d’avoir laissé Kerrigan tomber dans les griffes des Zergs.


La réintégration des Protoss

Les Protoss évacués d’Aïur luttent pour se remettre de la perte de leur planète natale, tout en cherchant le moyen d’intégrer leur société à celle des Templiers noirs de Shakuras. La transition est difficile pour les deux camps, et le nom de Raszagal a plus d’une fois dû être invoqué pour éviter des affrontements.

L’ancien Conclave a été balayé, et, pour en compenser l’absence, de nombreux Protoss commencent à rechercher une autorité légitime et une identité du côté de leurs anciennes affiliations tribales. Le peuple protoss retrouve son unité d’antan et étudie les vestiges de la technologie xel’naga présents sur Shakuras, ce qui lui a permis de nombreuses avancées techniques en préparation de la reprise de la guerre contre les Zergs.

Le souvenir de Raszagal tourmente Zeratul, dont l’esprit est également hanté par sa rencontre avec Samir Duran et l’hybride zerg-protoss que ce dernier avait apparemment créé. Peu après avoir dit au revoir à Raynor sur Shakuras, Zeratul a quitté la planète, et personne n’a plus entendu parler de lui depuis des années. À ce jour, il cherche encore à comprendre ce que pourraient annoncer Duran et son hybride. Récemment, il a fait une découverte qui pourrait être liée aux xel’naga, les créateurs des Protoss et des Zergs, et il est à la recherche de nouvelles informations pour dénouer ce mystère.

Nos partenaires : Materiel.net
Nombre de visites depuis la création du site StarCraft II - JudgeHype : 13.728.580.
© Copyright 1998-2014 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.