PORTAIL   |  VIDÉOS   |  FORUM   |  Logo JudgeHype TRACKER BOUTIQUE JUDGEHYPE TV TV offline offline
2975 visiteurs en ligne  |   S'identifier  |   Créer un compte  |   Contact 
Diablo III Diablo II Diablo | World of Warcraft HearthStone Warcraft III Film Warcraft | Heroes of the Storm StarCraft II SCGhost
Titre

Lore : Planète - Braxis

Aïur | Braxis | Char | Korhal | Mar Sara
Moria | Néo-Folsom | Shiloh | Tarsonis | Umoja


Planète : Braxis

  • Population : >24 000 Terrans
  • Allégeance : Dominion Terran
  • Diamètre / Gravité : 9 480 km / 0,82 standard
  • Climat / Obliquité : +/- 60 °C, humidité très faible / 24,3 degrés
  • Géographie / Colonies principales : 3 glaciers continentaux, 43 chaînes de montagnes (dont 4 volcaniques), 4 océans (dont 3 gelés) / 1 colonie terrane principale, 3 colonies terranes mineures, 10 colonies protoss mineures (détruites), 2 temples protoss (détruits)
  • Lune(s) : 1 – Edis (gris foncé, taille moyenne, diamètre >2 000 km)
  • Types de végétation principaux : Glace
  • Forme de vie principale : Terran – Dominion Terran
  • Formes de vie indigènes : Ursadon (réintroduit)
  • Importations : Nourriture, équipement militaire, troupes
  • Exportations : Minerais raffinés, gaz vespène
La planète de glace Braxis jouit de la réputation méritée d’être un des mondes les plus inhospitaliers du secteur de Koprulu. Plus de 60 % de cette planète rocheuse sont en effet recouverts de couches de glace mesurant par endroits plus de trois kilomètres d’épaisseur. Des millénaires d’érosion glaciaire ont formé à la surface de la planète un réseau sinueux de chaînes de montagnes escarpées et de profondes vallées. Dans ces régions, les violentes bourrasques de vent catabatique occasionnées par les écarts gravitationnels peuvent atteindre jusqu’à 240 km/h.En dépit de ces conditions difficiles, Braxis a toutefois connu une très longue période de colonisation qui commença pendant l’âge d’or de l’expansion protoss. C’est en explorant les confins du secteur de Koprulu que les Protoss découvrirent cette planète glaciale, qu’ils nommèrent Khyrador et dont ils firent l’une de leurs premières colonies. Considérée par les Protoss comme le symbole de leurs accomplissements dans le domaine de l’exploration spatiale, Khyrador eut l’honneur d’accueillir le cristal uraj, un artéfact sacré qui avait été offert aux Protoss par les Xel’naga. L’uraj fut toutefois abandonné lorsqu’une série de violentes tempêtes psioniques ravagèrent Khyrador, obligeant les colons protoss à quitter la planète. Khyrador fut alors désertée pendant plusieurs siècles, jusqu’à ce que la Confédération Terrane se l’approprie et la renomme Braxis. Suite au démantèlement de la Confédération, le Dominion Terran prit le contrôle du monde de glace.

Quelque temps plus tard, la planète devint un point névralgique de la guerre de l’Essaim. Considérant Braxis comme une étape essentielle dans sa stratégie de domination du secteur de Koprulu, le Directoire de la Fédération Terrienne prit alors la décision d’organiser un blocus orbital autour de la planète toute entière. À ce moment-là, les forces du Dominion présentes sur Braxis étaient déjà occupées à repousser une attaque menée de concert par une armée protoss et les troupes zergs de la Reine des Lames. Souhaitant tous deux récupérer le cristal uraj, ces alliés improbables réussirent à neutraliser les défenses du Dominion et à s’emparer de l’ancien artéfact. Après avoir franchi intact le blocus du DFT, le cristal uraj fut finalement envoyé sur Shakuras où il fut utilisé conjointement avec un autre cristal xel’naga, le khalis, afin de libérer la planète natale des templiers noirs d’une invasion zerg.

Visiblement peu affecté par l’échec du blocus, le DFT écrasa rapidement les derniers survivants du Dominion encore présents sur Braxis et transforma la planète en bastion fortifié. Sous le commandement du vice-amiral Alexei Stukov, Braxis accueillit par la suite le disrupteur psi après que celui-ci ait été reconstruit. Il s’agissait d’un dispositif très puissant, capable de perturber les communications psioniques au sein de l’Essaim. Conscients du fait que le disrupteur psi représentait un avantage considérable pour la conquête du secteur par le DFT, Jim Raynor, le très respecté guerrier protoss Fenix, Arcturus Mengsk et la Reine des Lames décidèrent de mettre de côté leurs différends et de joindre leurs forces pour attaquer les troupes de Stukov. Au prix de combats sans merci, les anciens rivaux réussirent à détruire le disrupteur psi, ce qui allait constituer un événement majeur de la guerre de l’Essaim et précipiter la chute du DFT.

Une fois la guerre terminée, une petite armée constituée de Zergs renégats et de Terrans parvint brièvement à prendre le contrôle de Braxis, juste avant que les Protoss ne décident d’incinérer la planète depuis l’espace. En plus d’éliminer toute trace de vie sur la planète, l’opération de purification réalisée par les Protoss provoqua la fonte des immenses couches de glace ainsi que l’anéantissement des anciennes structures protoss et des installations terranes qui recouvraient sa surface. L’incinération marqua la fin des incessants combats qui se livraient depuis si longtemps au sein des étendues glacées de Braxis.

Dans les années qui suivirent cette purification, Braxis est revenue à son état naturel et sa surface est à nouveau recouverte de glace. Le Dominion Terran a récemment envoyé de nouvelles forces sur la planète, où ces dernières ont procédé à la reconstruction d’anciennes fortifications. En dépit du fait que les troupes terranes n’aient rencontré aucune opposition à leur arrivée, la chaîne UNN (Universal News Network) a décrit la reconquête de Braxis comme « une action militaire courageuse ». En raison de la réputation de violence et de la rudesse des conditions climatiques de la planète, le fait d’être envoyé servir sur Braxis est considéré comme un mauvais présage au sein des forces militaires du Dominion. À tel point qu’un marine vétéran de la guerre de l’Essaim aurait un jour dit que « Comparé à Braxis, Char c’est le paradis ! »

Nos partenaires : Materiel.net
Nombre de visites depuis la création du site StarCraft II - JudgeHype : 13.619.548.
© Copyright 1998-2014 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.