PORTAIL   |  VIDÉOS   |  FORUM   |  Logo JudgeHype TRACKER BOUTIQUE JUDGEHYPE TV TV offline offline
2865 visiteurs en ligne  |   S'identifier  |   Créer un compte  |   Contact 
Diablo III Diablo II Diablo | World of Warcraft HearthStone Warcraft III Film Warcraft | Heroes of the Storm StarCraft II SCGhost
Titre

Lore : Biographie - Arcturus Mengsk

Jim Raynor | Zeratul | Tychus Findlay | Kerrigan | Arcturus Mengsk
Matt Horner | Valerian Mengsk | Ariel Hanson | Gabriel Tosh | Rory Swann
Egon Stetmann | Graven Hill | Milo Kachinsky | Horace Warfield


Arcturus Mengsk

Arcturus Mengsk a été qualifié d’à peu près tous les titres, de héros de la rébellion à auteur de génocide. Mais un mot n’a jamais été employé à son sujet : « ordinaire ».

Descendant d’une des Anciennes familles, l’élite de la Confédération, Mengsk avait un avenir tout tracé : hériter de la fortune colossale de ses parents, puis mener la vie des grands et des puissants de ce monde. Mais Arcturus n’avait aucune envie de marcher sur les traces de son père Angus, sénateur confédéré sur Korhal IV : dès son plus jeune âge, il était résolu à écrire son avenir de ses propres mains.

Au grand dam de ses parents, Mengsk décida d’intégrer le Corps des marines confédérés, espérant y apprendre les finesses de la prospection, métier qui l’intriguait depuis longtemps. Suite aux tensions grandissantes entre la Confédération et le Combinat kel-morian, Mengsk se retrouva plongé au cœur de la terrible guerre des Guildes. En tant que marine, il se distingua par son génie tactique et son sens inné du commandement, mais il poursuivait d’autres buts qu’une carrière militaire. Avant la fin de la guerre, Mengsk quitta les marines et entama sa carrière de prospecteur dans les mondes périphériques.

Il commençait à gagner sa vie dans la prospection lorsque son univers bascula. Angus avait déclaré l’indépendance de Korhal, quittant la Confédération. Celle-ci riposta en faisant assassiner toute la famille d’Arcturus. L’objectif avéré était de décapiter la révolution naissante sur Korhal, mais cette attaque eut un effet radicalement différent : elle fit de Mengsk le plus grand leader de la rébellion. Jusque-là, celui-ci n’avait jamais soutenu le discours violemment anticonfédéré de son père, mais la mort de tous ses proches l’avait empli d’une inextinguible soif de vengeance.

Face aux techniques de guérilla qu’employait Mengsk, la Confédération répliqua par un bombardement massif de Korhal : un millier de missiles nucléaires de classe Apocalypse s’abattit sur la planète, anéantissant toute vie. Mengsk, alors hors de la planète, donna à ses troupes révolutionnaires le nom de Fils de Korhal, en l’honneur des victimes, et opposa une résistance toujours plus impitoyable. Peu après l’apparition des Zergs et des Protoss dans le secteur de Koprulu, les forces de Mengsk infiltrèrent l’installation Jacobs, un complexe top secret sur Mar Sara. Ils y récupèrent les plans d’un émetteur psi, une arme confédérée capable d’attirer les Zergs en masse à l’endroit où elle était activée.

L’émetteur psi signa l’arrêt de mort d’une Confédération déjà malmenée : Mengsk en déploya plusieurs exemplaires sur Tarsonis, monde principal confédéré, tout en sachant pertinemment qu’il provoquait un massacre général. Les Zergs ne tardèrent pas à déferler sur la planète, signant l’arrêt de mort de la Confédération. Fort de sa victoire, Mengsk quitta Tarsonis en y abandonnant Sarah Kerrigan, l’ex–fantôme confédérée qui l’avait secondé jusqu’alors. Toutefois, cette terrible ingratitude envers son ancienne alliée portait les germes de désastreuses conséquences. Plutôt que de la tuer, les Zergs capturèrent Kerrigan et la transformèrent en Reine des Lames, une entité impitoyable appelée à devenir leur matriarche.
Après la chute de la Confédération, Mengsk se décréta empereur d’un nouveau gouvernement : le Dominion terran. Mais tandis que son empire prenait forme, le Directoire de la Fédération Terrienne arriva dans le secteur de Koprulu et s’empara de Korhal, capitale du Dominion à peine terraformée. Par la force des choses, Mengsk n’avait d’autre choix que de s’allier à Kerrigan et ses Zergs, ainsi qu’avec Jim Raynor, ex-Fils de Korhal et chef d’un groupe rebelle anti-Dominion du nom de Rebelles de Raynor. Grâce à ses alliés, Mengsk reprit Korhal… pour se voir trahi par Kerrigan juste après. Sa riposte contre les Zergs fut un désastre : il perdit la quasi-totalité de ses troupes et dut battre en retraite sur Korhal.

Depuis, quatre ans se sont écoulés. Mengsk a continué de reconstruire et étendre le Dominion, toujours à l’affût d’une nouvelle attaque de Kerrigan. Il a également renoué avec Valérian, son fils né d’une brève relation avec Juliana Pasteur durant son service chez les marines. Bien qu’il n’ait jamais été auprès de Valérian pendant des années, Mengsk passe désormais beaucoup de temps à préparer son fils afin qu’un jour, il prenne sa suite à la tête du Dominion. À sa grande satisfaction, il voit un peu de lui-même en Valérian : la même volonté de ne dépendre que de soi-même.

Le règne de Mengsk, basé sur l’oppression et le pouvoir, ont fait de celui-ci la cible de plusieurs factions révolutionnaires terranes. À leur tête, on retrouve les Rebelles de Raynor, qui s’opposent à Mengsk depuis leur schisme avec les Fils de Korhal. En plus de chercher à exterminer ces rebelles, Mengsk a également lancé une campagne de propagande visant à les discréditer et à faire passer leur chef, Jim Raynor, pour un terroriste sans scrupules.

Mais l’emprise de Mengsk sur l’opinion publique ne se limite pas à ternir la réputation de ses ennemis. Ses qualités oratoires et son contrôle des médias lui permettent de garder dissimulées ses atrocités passées et présentes. La majorité du Dominion accepte la gouvernance de Mengsk et voit en lui le seul chef capable de les protéger contre les menaces extraterrestres de Koprulu. Mengsk affirme que l’humanité ne pourra survivre aux périodes sombres qui s’annoncent que si elle est unie sous son commandement… et ce de gré ou de force.

Nos partenaires : Materiel.net
Nombre de visites depuis la création du site StarCraft II - JudgeHype : 13.618.889.
© Copyright 1998-2014 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.