PORTAIL   |  VIDÉOS   |  FORUM   |  Logo JudgeHype TRACKER BOUTIQUE JUDGEHYPE TV TV offline offline
2666 visiteurs en ligne  |   S'identifier  |   Créer un compte  |   Contact 
Diablo III Diablo II Diablo | World of Warcraft HearthStone Warcraft III Film Warcraft | Heroes of the Storm StarCraft II SCGhost
Titre

Lore : Biographie - Egon Stetmann

Jim Raynor | Zeratul | Tychus Findlay | Kerrigan | Arcturus Mengsk
Matt Horner | Valerian Mengsk | Ariel Hanson | Gabriel Tosh | Rory Swann
Egon Stetmann | Graven Hill | Milo Kachinsky | Horace Warfield


Egon Stetmann

Egon Stetmann commença sa carrière scientifique dans l’installation de recherche du Dominion de Tyrador III, en compagnie de ses pairs jeunes et idéalistes. Ensemble, ils étaient convaincus que leur génération s’attèlerait à construire un avenir meilleur pour tous les Terrans du secteur de Koprulu.

Répartis en plusieurs équipes disséminées au sein de ce centre tentaculaire, ces jeunes scientifiques ambitieux travaillaient sur un éventail de projets. Stetmann faisait équipe avec la brillante Isabella Yorin, et était chargé de concevoir un champ de force portable de gaz ionisé semblable aux boucliers de plasma protoss – quoique sans l’aide d’un générateur de champ psi. Pensant que cet appareil aurait une utilité tant militaire que civile, Stetmann s’investit totalement dans le projet et parvint à créer un prototype fonctionnel après seulement quelques mois de travail.

Au fil du temps, Stetmann découvrit que cette tâche n’était en fait qu’un rouage dans l’élaboration d’un plan bien plus vaste à l'application strictement militaire, et à l’éthique plus que douteuse. En effet, grâce à son succès dans l’élaboration du champ de force, il obtint un accès haute sécurité dans l'installation et fut alors témoin d’atroces actes chirurgicaux sur des sujets moins que consentants. Au cours de ces abominables opérations, os et organes étaient remplacés par des composants artificiels afin de concevoir des unités militaires d’élite aux améliorations cybernétiques. Lors des dernières étapes de l’opération, le champ de force de Stetmann était attaché par chirurgie à ces sujets, afin de leur offrir leur propre bouclier de protection. Mais ce qui révolta Egon le plus fut que ces cobayes étaient tous récupérés contre leur volonté dans la prison de Néo-Folsom.

Stetmann jugea ces activités moralement répréhensibles, mais pour Yorin et les autres scientifiques de l’installation, il en allait tout autrement : ces derniers craignaient que les critiques incessantes de leur collègue ne finissent par mettre en danger leur propre carrière. Surpris et un peu perplexe devant tant d’hostilité, Stetmann conclut que le compartimentage des équipes dans l’installation avait eu raison des idéaux de ses pairs, qui ne semblaient pas comprendre la portée funeste de leurs travaux ni l’aspect monstrueux de l’expérience globale.

Incapable d’en tolérer davantage, Stetmann conçut alors un virus informatique sophistiqué afin de saboter l’installation de recherche expérimentale de Tyrador, puis vola le générateur de champ de force pour le remplacer par un leurre. Il mit son plan à exécution le lendemain en activant son virus dans le système informatique de la station, qui sombra alors dans un chaos apocalyptique : toutes les données stockées furent brutalement effacées de l’ordinateur central, les cellules des prisonniers se déverrouillèrent et les tourelles automatiques se mirent à tirer sur les gardes.

Dans la confusion générale, Stetmann pris la fuite mais fut intercepté par Yarin, qui parvint à prendre le contrôle d'une des portes anti-explosions menant hors du complexe et refusa de le laisser passer. Bien qu'ulcéré par la loyauté de Yarin envers le Dominion, Stetmann n'aurait jamais pu lui faire de mal ; en réaction, il se contenta donc de surcharger le générateur de champ de force. Instantanément, l'explosion électromagnétique fit griller tous les systèmes informatiques alentours, ce qui lui offrit la diversion rêvée pour passer la porte ainsi déverrouillée et s'échapper vers la liberté.

Stetmann quitta la planète en embarquant clandestinement dans un vaisseau marchand et passa les mois suivants au port du Mort, une véritable fourmilière d'activités criminelles qui lui permit d'échapper à la poigne de fer du Dominion. Là-bas, il se contenta de vendre des améliorations technologiques jusqu'à ce que certains groupes criminels sans scrupules remarquent ses talents et le sollicitent ; mais, troublé par leurs demandes d’implantation cervicale de puces de traçage sur leurs clients débiteurs, ou sur d’autres personnes considérées comme propriété des seigneurs du crime locaux, il refusa de travailler avec eux.

Dès lors, Stetmann devint un homme traqué. Forcé de vivre dans les décharges périphériques du spatioport de la ville, il en vint à tout perdre – si ce n’est son envie de vivre. Malgré ses efforts désespérés pour se cacher, il fut finalement surpris et capturé par une des organisations criminelles avec qui il avait refusé de travailler.Bien décidés à en finir avec le scientifique tout en envoyant un message clair et sanglant aux éventuels inconscients qui se découvriraient des velléités de rébellion, ils s’apprêtaient à l’exécuter en public.

Par chance, Matt Horner et Jim Raynor étaient présents dans la foule des spectateurs, et ils ne sont pas hommes à tolérer un meurtre « injuste ». Ils étaient arrivés un peu plus tôt pour ravitaillement avec d’autres membres des Rebelles de Raynor du cuirassé Hypérion, et sauvèrent Stetmann de cette odieuse exécution. Ce dernier leur raconta son histoire, comment il s’était échappé de Tyrador et avait échoué sur ce monde, et Raynor l’invita à rejoindre son groupe en tant que conseiller scientifique en chef.

Stetmann accepta bien volontiers. Depuis lors, il est devenu un élément indispensable et un membre très apprécié de l’organisation rebelle, malgré les conflits occasionnels générés par son inaptitude relationnelle et ses excentricités sociales. Avec les Rebelles de Raynor, il a trouvé le moyen de poursuivre sa lutte contre l’immoral Dominion, et de raviver la flamme qu’il craignait éteinte depuis sa fuite de Tyrador : sa volonté de faire changer les choses dans le secteur de Koprulu.

Nos partenaires : Materiel.net
Nombre de visites depuis la création du site StarCraft II - JudgeHype : 13.561.302.
© Copyright 1998-2014 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.