PORTAIL   |  VIDÉOS   |  FORUM   |  Logo JudgeHype TRACKER BOUTIQUE JUDGEHYPE TV TV offline offline
1955 visiteurs en ligne  |   S'identifier  |   Créer un compte  |   Contact 
Diablo III Diablo II Diablo | World of Warcraft HearthStone Warcraft III Film Warcraft | Heroes of the Storm StarCraft II SCGhost
Titre

BlizzCon 2007 : le dossier > Deux jours au BlizzCon

Jour 0 : Un long voyage

Le BlizzCon, c'est un peu le paradis des fans de Blizzard. Pendant 48 heures, on vit au rythme de la célèbre société qui se trouve derrière des jeux ayant à chaque fois été les meilleurs de leur catégorie : Warcraft, Diablo et StarCraft. Voici donc le récit de mon voyage au Anaheim Convention Center, qui s'est mué l'espace de deux jours en Azeroth, en Sanctuary et secteur Koprulu ^^

Tout commence le 2 août à l'aéroport de Bruxelles où je prends un vol pour Londres. Là-bas, je rencontre quelques journalistes anglais ainsi qu'un gars de Blizzard Europe qui doit s'occuper de nous jusqu'à notre retour. L'organisation sera d'ailleurs parfaite, notamment grâce à lui. Je reprends immédiatement un second vol pour Los Angeles. Boum, 11 heures de voyage. J'arrive déjà un peu crevé en Californie et on se tape ensuite une bonne heure de route jusqu'à notre hôtel situé à 3 km du Convention Center d'Anaheim.

Ce sera d'ailleurs le seul point un peu agaçant de ce séjour. En 2005, j'avais tout le loisir de repasser à l'hôtel qui se trouvait juste en face de la convention. Cette fois-ci, il faudra que je me balade avec tout le matos toute la journée. En effet, malgré les navettes régulières entre le salon et l'hôtel, perdre quelques dizaines de minutes dans les transports ne m'arrange pas du tout vu la quantité de choses à faire. Mais je pinaille, je suis bien évidemment très heureux d'être là tous frais payés ^^

Le temps de prendre une douche et hop, direction un petit resto près de Disneyland. Toute la presse européenne est présente, ainsi que plusieurs membres de de Blizzard Europe. Je fais la connaissance de Patrick d'Azeroth.fr, avec qui on enregistrera deux podcasts, mais également Frédéric, le rédacteur en chef du magazine Joystick, ainsi que d'autres gars de la presse francophone. L'un des responsables de la guilde Millenium a également fait le déplacement. Notez que j'ai trouvé les journalistes francophones présents cette année vachement plus sympas et ouverts que ceux du BlizzCon 2005. Du côté de Blizzard, Aguilar répondait évidemment présent, ainsi que quelques collègues. J'ai passé une excellente soirée, de quoi se relaxer un peu avant le rush du lendemain matin.


Jour 1 : Entrée dans l'instance

Venons-en justement, à ce lendemain matin. Je me vois mal continuer à vous expliquer cette soirée et vous détailler ce que j'ai mangé, vous n'en avez certainement rien à faire. Me voici donc le vendredi 3 août vers 8h30 aux portes de l'Anaheim Convention Center. Je monte vers la salle de presse et découvre avec un grand sourire que les journalistes ont droit à leur propre PC avec Wrath of the Lich King et StarCraft II. Même plus besoin de descendre dans le salon dis donc. Cette carte de presse, c'est quand même sympa : bouffe, connexion web, etc. La classe quoi :p

Mais il est déjà 8h50 et je descends donc au rez-de-chaussée pour me fondre dans la foule en espérant me frayer un chemin vers les portes encore closes. C'est bondé et Blizzard filme déjà la scène en demandant aux joueurs de faire un peu de bruit pour montrer leur impatience. 9h00 : les portes s'ouvrent et c'est telle une armée d'Orcs que les visiteurs pénètrent dans les halls A et B. Il ne faut surtout pas s'arrêter, sinon c'est un coup à se faire piétiner ^^

C'est ici qu'on voit clairement les choix de chacun. Certains visiteurs foncent vers les boutiques Blizzard (il y en avait deux cette années, histoire d'éviter une heure d'attente) tandis que d'autres se dirigent plutôt vers les PC pour essayer StarCraft II. Les différents stands sont mieux répartis qu'en 2005, et d'une manière générale, je dirais que tout le salon a été mieux pensé. On voit que les organisateurs ont tenu compte des leçons apprises pendant la première BlizzCon.

Certains stands sont évidemment plus populaires que d'autres, comme les boutiques Blizzard. Celles-ci seront régulièrement prises d'assaut à l'ouverture des portes ou entre deux conférences importantes. De nombreux produits seront en rupture de stock en quelques heures et la liste des objets disponibles est longue : T-shirt BlizzCon ou dédié à un jeu, casquettes, sets de figurines Murlocs, boucles de ceinture, jeux de plateau, romans, calendriers, pin's, keychains, magnets, mangas, tapis de souris, posters, guides Bradygames, decks du JCC, etc.

Parmi les autres stands très fréquentés, on pointe du doigt ceux de Jinx (vêtements sous licence World of Warcraft qui se sont vendus comme des petits pains), le Elekk qui tourne sur lui-même et dont le but est de réussir à rester dessus sans tomber (un rodéo en fait), le coin des développeurs où l'on peut obtenir des autographes, ainsi bien sûr que les machines de jeu. Pas moins de 600 PC étaient connectés dans ce BlizzCon 2007. Certains étaient dédiés aux tournois (StarCraft, Warcraft III et World of Warcraft Arena), tandis que d'autres faisaient tourner World of Warcraft, StarCraft II ou Wrath of the Lich King.

Je sais que la cérémonie d'ouverture se tient à 11h00, j'en profite donc pour faire rapidement un tour et prendre quelques photos. Le programme de la journée est chargé et je me rends au hall A pour écouter le speech de Mike Morhaime, président de Blizzard. Il remercie tout le monde d'être venu et présente ensuite Wrath of the Lich King. Quelques-unes des nouveautés sont marquées par un tonnerre d'applaudissement, et ce sera également le cas dans certaines autres conférences.

La cérémonie n'aura duré qu'une bonne demi-heure et je profite du temps de midi pour uploader quelques photos afin que Sharas puisse vous les proposer. L'après-midi suivante est chargée avec les conférences dédiées à Wrath of the Lich King, aux classes de personnage et aux raids & donjons. Oualala, ça ne me laisse pas beaucoup de temps pour jeter un oeil aux tournois qui se déroulent en parallèle ou pour assister à la conférence de presse dédiée aux européens. Je manquerai celle-ci afin de suivre la conférence raids & donjons d'ailleurs. Je pars du principe où les interviews de développeurs et les conférences de presse de ce style n'ont qu'un intérêt relatif pour les visiteurs d'un fan site comme celui-ci. Vous êtes en effet déjà au courant des infos et rumeurs les plus courantes, vous cherchez donc à avoir d'autres infos ou anecdotes sur le développement du jeu. Enfin c'est mon point de vue, et je le partage ^^

Toujours est-il que les conférences, appellées "panel" sur place, sont intéressantes et se déroulent dans la bonne humeur. Les développeurs sont toujours aussi sympas et font vraiment passer leur amour pour les différents univers de Blizzard. Le BlizzCon est vraiment un endroit privilégié pour voir combien les développeurs veulent faire plaisir aux joueurs mais qu'il y a énormément de points auxquels ces derniers ne pensent pas quand il faut équilibrer un sort ou un donjon. Le BlizzCon est aussi l'occasion pour Blizzard de parler directement avec ses fans, sans se limiter à un message en bleu sur un forum. Cette discussion "en live" permet une meilleure compréhension des choix de développement.

Je trouve également que ce genre de salon permet aux développeurs de prendre la température de certains changements annoncés. Ils peuvent directement voir la réaction des joueurs à chaud. La plupart du temps, ça crie et ça applaudit dans tous les sens, mais parfois j'ai eu l'impression que les idées passaient moins bien. Pendant les Q&A (les séances de questions-réponses qui clôturaient chaque panel), les joueurs pouvaient proposer des idées ou demander des explications sur ce qu'ils voulaient. Vu que tout a été filmé, je suis persuadé que Blizzard ne manquera pas de revoir les vidéos pour tirer les conclusions qui s'imposent.

C'est après le 3ème panel du jour que Patrick d'Azeroth.fr est venu me voir pour enregistrer le podcast. Comment refuser de proposer ma voix suave à des dizaines de milliers de visiteurs ? Nous nous sommes donc mis à la recherche d'un coin tranquille du salon, ce qui s'est avéré être une tâche ardue. Mais finalement, tout s'est bien passé en compagnie d'Aguilar (toujours aussi sympa d'ailleurs) et de Gloups des Warsong Fury.

De mon côté, j'ai décidé cette année de filmer certains passages du BlizzCon. Je ne pensais pas filmer les conférences, mais finalement j'ai filmé tous les panels auxquels j'ai assisté. Cela me permettrait de les réécouter plus tard et éventuellement de vous les proposer. Comme c'était la première fois que je faisais ça, j'ai mal préparé le premier jour et me suis retrouvé rapidement à cours de DVD vierges et de batteries (oui, je sais, gros noob). Heureusement, l'XP acquise le vendredi me permettra de ne plus réitérer les mêmes erreurs le lendemain. Mais le la vielle au soir, il me sera par exemple impossible de filmer certains concours.

Venons-en, justement, à ces concours (z'avez vu un peu cette transition qui tue ?). Comme en 2005, c'est un moment très attendu avec au menu les concours de costumes, d'imitation d'un PNJ Blizzard, de danse World of Warcraft, de musiques et de vidéos. Contrairement au premier BlizzCon, l'animation était assurée par un acteur professionnel : Jay Mohr. Vous avez pu le voir dans des films comme Jerry Maguire, Pluto Nash, Un Monde Meilleur ou encore diverses séries télévisées américaines. Et il s'en est vachement bien sorti le bougre. L'ambiance était au rendez-vous et les fourires ont été nombreux. Bref, un des meilleurs moments du BlizzCon, comme prévu.

Ce premier jour s'est terminé vers 22h00 par un petit tour du salon avant de foncer à l'hôtel pour préparer l'envoi de nouvelles infos à Sharas. N'ayant pas eu le temps de manger autre chose que deux cookies ce vendredi, je me suis tourné vers Mr Twix pour ne pas mourir d'inanition durant la nuit :p


Jour 2

Je me réveille un peu dans les vapes mais bien décidé à ne pas manquer une miette de ce second jour. Parfois, je me dis qu'étaler le salon sur trois jours serait une bonne idée, tout simplement parce qu'il est impossible de suivre tous les panels. J'en ai suivi 9, mais j'en ai manqué autant qui se déroulaient en parallèle. Cependant, étaler le salon sur 3 jours le rendrait moins frénétique, surtout qu'en 2005, le salon était déjà moins fréquenté le second jour. Je n'ai par contre pas eu cette impression cette année.

En ce 4 août 2007, le salon ouvre ses portes à 10h00 et la première conférence est à 10h30. Je profite donc de ces quelques dizaines de minutes pour acheter quelques souvenirs à la boutique ^^ En effet, même si le sac de bienvenue est bien rempli, avec quelques goodies très sympas comme le costume de Murloc pour un personnage de World of Warcraft, il est difficile de résister à l'appel du produit dérivé ;)

Après la boutique, direction le hall A pour de nouvelles conférences. Je ne bougerai d'ailleurs pas de ma chaise de 10h30 à 14h30, le temps de suivre les panels Items & Professions, Legendary Pictures Warcraft Film et WoW PvP. Je profite ensuite de l'heure qui suit pour essayer Wrath of the Lich King et StarCraft II, mais aussi envoyer quelques petites choses à Sharas. J'ai eu bien moins de temps pour tester les jeux qu'il y a 2 ans, mais je n'aurais hélas pas pu faire autrement. Ce samedi, la presse a la possibilité de faire des interviews des développeurs, mais pour les mêmes raisons que la veille, je préfère suivre les conférences.

Je taille une bavette avec quelques gars, pose pour une petite photo qui paraîtra peut-être dans le prochain Joystick (à moi gloire et célébrité) et prend rapidos le dernier cookie du panier avant de filer au panel StarCraft II Gameplay. Un superbe panel, vraiment. Patrick y est venu avec des pieds de plomb, pas plus emballé que ça, et en est reparti très agréablement surpris. Il ne manquera d'ailleurs pas de se faire remarquer en posant une question à propos d'un éventuel MMO StarCraft. "Un jour, peut-être"...

En théorie, je devais ensuite retourner à l'hôtel pour déposer mes affaires, mais je me suis dit que j'allais faire un petit tour à une dernière conférence intitulée Expanded Universe. Bien m'en a pris, elle était géniale. On y a vu les différentes étapes de création d'une animation Murloc, mais aussi celles d'un donjon, et ensuite pas mal de vidéos et concept arts de Wrath of the Lich King. Ce panel se déroulait dans une salle plus petite et l'ambiance était vraiment excellente, Blizzard ne manquant jamais de faire de l'humour quand l'occasion se présente.

Il est maintenant 18h30 et les portes de l'arène, où doit se dérouler le concert de Blizzard et le Vidéo Games Live, vient d'ouvrir ses portes. Dernier petit tour au salon (dur dur de quitter ça) et je fonce ensuite à l'hôtel pour déposer le PC, l'appareil photo (que j'aurais dû garder d'ailleurs) et d'autres trucs. J'arrive tout juste pour voir Jay Mohr faire patienter l'audience une petite demi-heure. C'est sympa, mais on n'attend qu'une chose : le groupe Level 70 Elite Tauren Chieftain, composé de membres de Blizzard (avec le président Mike Morhaime à la bass).

Lorsqu'ils arrivent, c'est le délire. C'est parti pour 5 chansons de hard rock toutes dédiées aux jeux de Blizzard. L'humour est omni-présent avec la Horde qui est clairement mise en avant dans certains passages. Quelques moqueries sur l'Alliance et une imitation générale du cri du Murloc mettent la bonne humeur et ce n'est que trop vite que le L70 ETC laisse la place au Video Games Live.

Nous voici maintenant partis pour une heure de musiques Blizzard jouées par un véritable orchestre. Après la déferlante L70 ETC, je dois dire que certains passages m'ont paru trop mous. Peut-être la fatigue a-t-elle joué un rôle par moment. Par contre, l'idée de mettre des vidéos en arrière-plan est à saluer. Attention, je ne me suis pas ennuyé pendant une heure entière. Certaines musiques de Blizzard sont des chefs d'oeuvre, c'est indéniable, mais d'autres ne tiennent pas la comparaison et semblent tout de suite plus fades. Néanmoins, ré-entendre de vieux classiques comme le Tristram de Diablo, le tout en live sous les applaudissements du public, c'est génial ;)

A la sortie du concert, on me propose d'aller boire un dernier verre. En même temps, Patrick me laisse sous-entendre qu'il enregistrerait bien la seconde partie du podcast. Aguilar ne manque pas de me dire que c'est pour le bien de la communauté. Comment refuser ? Nous voilà donc de retour à l'hôtel pour enregistrer les dernières nouvelles du jour. Cela se terminera vers 1h30-2h00 du matin après avoir parlé de tout ce que nous avons vécu ce week-end.

C'est ici que se termine ce rapport sur les deux jours du BlizzCon 2007. Je remercie une nouvelle fois les équipes de Blizzard et Blizzard Europe pour leur gentillesse et leur disponibilité. Tout fut fait pour que le séjour soit parfait, et c'est réussi. Je suis plus que jamais persuadé que Blizzard fait partie des rares sociétés qui écoutent vraiment les joueurs et fait tout ce qui est possible pour répondre à leurs attentes.

Alors évidemment, ils ne sont pas parfaits et ils ont du travail sur World of Warcraft. Ils en auront toujours d'ailleurs. Mais franchement, quand on voit le boulot abattu ces dix dernières années par ces gars-là et le niveau de finition et de suivi de leurs titres, on ne peut que s'incliner. Qui peut se targuer d'avoir fait autant avancer les choses à la fois au niveau RTS, MMORPG et RPG/action ?

Nos partenaires : Materiel.net
Nombre de visites depuis la création du site StarCraft II - JudgeHype : 13.722.875.
© Copyright 1998-2014 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.