Logo JudgeHype
World of WarcraftDiablo 3Diablo ImmortalHearthstoneOverwatchHeroes of the StormStarCraft 2
Destiny 2Warcraft IIIDiablo 2StarCraft RemasteredDiabloFilm
Découvrez les avantages de JudgeHype Premium
Tous les sites du réseau
537 visiteurs en ligne

BlizzCon 2010 > BlizzCon 2010: Conférence Multiplayer

StarCraft II : Conférence Multiplayer

  • Le système de Matchmaking s'adapte aux joueurs, à savoir que plus vous jouez, plus il sera capable de déterminer précisément quel est votre niveau. Cela vous permettra d'affronter des adversaires qui vous sont vraiment comparables. Au fil des victoires et défaites, le système vous donne un niveau impossible à voir sur Battle.net mais qui est utilisé pour déterminer qui seront vos opposants dans le futur. Bien entendu, ce niveau est différent selon que vous jouez en 1v1 ou en équipe, mais n'évolue pas en fonction de la race que vous choisissez. Ce niveau caché reste identique de saison en saison, même si le ladder est remis à zéro.
  • Les 5 ligues représentent chacune 20% des joueurs de StarCraft II. La ligue Diamond représente donc les 20% des joueurs qui jouent le mieux à SC2.
  • La saison 2 du ladder arrive petit à petit et proposera une remise à zéro du ladder. Les profils des joueurs seront mis à jour avec de nouveaux éléments, dont des illustrations qui montreront la place occupée par un joueur dans sa division, un résumé des performances dans la saison précédente, des pages plus détaillées, des replays à visionner, etc.
  • Deux nouvelles ligues vont voir le jour. La Master League représentera 5% des joueurs de la Diamond League. La Grandmaster League reprendra de son côté l'élite des joueurs et sera composé du Top200 de chaque région. Ce Top200 sera constamment visible pour les autres joueurs.
  • Devenir un grand joueur n'est pas seulement dû au talent des protagonistes. Ces derniers bossent dur et certains pros s'entraînent plus de 12 heures par jour dans le ladder et via des parties personnalisées contre des amis pour tester différentes choses et s'améliorer. L'entraînement compte pour beaucoup et il ne suffit pas d'avoir un APM de 300 pour être bon à StarCraft II, loin de là. Les pros passent aussi beaucoup de temps à étudier le jeu sans y jouer, à analyser leurs replays et ceux des autres joueurs du top niveau. L'idéal est également de se concentrer sur une seule race car il est impossible de maîtriser parfaitement les Protoss, les Terrans et les Zergs en même temps. Ne soyez pas stressés par vos défaites car vous pouvez apprendre beaucoup de choses grace à elle. On ne gagne pas sans douleur. N'oubliez également jamais d'attaquer votre adversaire. Sans attaquer, on ne gagne pas.
  • Gardez en tête que les pros sont capables de faire des choses exceptionnelles. Regarer leurs replays peut être bénéfique pour de nombreuses choses, mais sachez que chacun a ses limites. Certaines techniques utilisées par les joueurs du Top200 ne doivent pas servir de base pour tous les joueurs. De la même façon, n'hésitez pas à essayer de nouvelles choses, même si vous n'avez pas encore vu les meilleurs joueurs les utiliser. Certaines techniques ne fonctionne par exemple pas du tout en ligue Diamond, mais peuvent très bien marcher à votre niveau.
  • Les développeurs conseillent aux joueurs débutants de constamment fabriquer des travailleurs afin de récupérer un maximum de ressources. La majorité des joueurs n'en produisent pas assez. Idem avec les ressources elle-même, les joueurs ne dépensent généralement pas suffisamment vite leurs ressources et se retrouvent avec beaucoup trop de minerai alors qu'il aurait dû servir à construire des bâtiments et produire des unités.
  • Quand se lancer dans une extension ? Hé bien d'une manière générale, si vous avez de quoi la défendre, alors le temps est venu d'aller la construire.
  • N'hésitez pas à bâtir de nouvelles structures. Celles produisant des unités ne coûtent généralement pas cher et vous permettront d'obtenir plus rapidement une grande armée.
  • Essayez de bien connaître les cartes. Les techniques ne sont pas les mêmes sur les grandes cartes que sur celles, plus petites, où les rushs rapides sont payants. Vous saurez ainsi à quoi vous attendre si vous tombez sur un adversaire qui connaît bien les cartes. Sur certaines cartes, les bases sont difficiles d'accès à pied alors qu'elles sont extrêmement proches par voie aérienne. D'autres cartes disposent de points de vue primordiaux qui donnent un avantage conséquent aux joueurs qui sont capables d'en profiter. En connaissant tout cela, vous pourrez également savoir à l'avance quand et où placer votre extension.
  • Etudiez les avantages et inconvénients de chaque unité ainsi que les lieux où vous risquez d'attaquer les forces ennemies. Selon que cela se passe dans un point d'étranglement ou non, les choses peuvent être radicalement différentes. Des Zealots peuvent ne faire qu'une bouchée de Marines sur un terrain dégagé, mais il en ira tout autrement si les troupes se rencontrent dans une zone plus serrée. Les Marines pourront en effet prendre l'avantage grâce à leurs fusils. Dans certaines situations, un gros groupe de Zerglings méritera d'être séparé en deux ou trois escouades de manière à frapper les ennemis de tous les côtés en même temps. Ici, c'est la microgestion qui entre en jeu et si elle est importante, n'oubliez jamais de développer une stratégie globale. Si un bonne microgestion peut vous faire gagner une bataille, elle ne peut pas spécialement vous faire gagner la guerre. Néanmoins, connaître les points forts et faibles de chaque unité est extrêmement important. Si l'ennemi utilise des Banshees, vous devriez pouvoir en venir à bout avec des Marines. Il n'y a vraiment que si le joueur adverse effectue une bonne microgestion qu'il peut venir à bout de vos Marines.
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette page !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
ÉVÉNEMENTS

Temple du passé

DISCORD JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
StarCraft: La Reine des Lames
Un récit prenant place avant la sortie de StarCraft II: Wings of Liberty, quand Raynor pense que Kerrigan est toujours en vie.
StarCraft II: Wings of Liberty
Le premier titre de la trilogie StarCraft II, avec Jim Raynor et son Hyperion !
StarCraft : La Saga du Templier Noir, tome 2
Il s'agit du 2ème tome de la trilogie, intitulé Chasseurs de l'ombre.
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
GÉNÉRAL : PatchsArchives
PRÉSENTATION : StarCraft & Brood WarRaces jouablesConfiguration requiseJeu de plateauLigues & classementsChronologie des romans et BDHistoireOrigine des TerransOrigine des ZergsOrigine des ProtossPersonnages-clésPlanètesBibliothèque
BASES DE DONNÉES : Unités TerranBâtiments TerranUnités ZergBâtiments ZergsUnités ProtossBâtiments Protoss
GUIDES : Solution de Wings of LibertyCheat CodesPortée des unitésCooldown des attaquesVitesse des unitésVision des unitésAstuces de Blizzard
DOSSIERS : BlizzCon 2016BlizzCon 2015BlizzCon 2014BlizzCon 2013BlizzCon 2011BlizzCon 2010BlizzCon 2009BlizzCon 2008WWI Paris 2008BlizzCon 2007Press Tour 2011Press Tour 2010Press Tour juillet 2009Press Tour juin 2009Previews 2007-2009Q&A Blizzard
IMAGES : AléatoiresScreenshotsIllustrationsConcept arts StarCraftConcept arts StarCraft IIÉcrans de chargement soloÉcrans de chargement multiGraffs des racesPortraitsFan artsEaster EggsFonds d'écranCinematic screenshot of the weekI Love StarCraftDivers
DIVERS : Fan fictionTéléchargementsObjets de collection StarCraftBeta test WoLBeta test HotSBeta test LotV
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site StarCraft II : 17.568.618 visites.
© Copyright 1998-2019 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.